La famille royale: SOS sur une île déserte (27 avril 2017) de Christophe Mauri et Aurore Damant

Alice et Louis-Junior s’envolent en hélico avec leurs copains du centre-ville. Rien de mieux qu’une île pour échapper aux insupportables Georgette ! Les apprentis Robinsons construisent un fort sur la plage, récoltent des noix de coco et organisent des concours de plongeons. Mais qui voient-ils pointer à l’horizon ? Pirate en vue ?

Chronique : « La famille royale » est une série sympa de romans pour les juniors  : ils vont découvrir les aventures farfelues d’une famille royale moderne et déjantée côté mer ou côté montagne, en fonction des envies de votre jeune lecteur. On s’attache d’autant plus facilement à cette famille bien singulière que les illustrations sont joyeuses à souhait. Il s’en dégage une énergie, un enthousiasme qui font du bien. Chaque situation est comique, et l’on rit de bon cœur à ces facéties de vacanciers un peu gauches  Le tome 4 arrive cette automne.

Note : 9/10

 

  • Poche: 64 pages
  • Tranche d’âges: 7 – 10 années
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (27 avril 2017)
  • Collection : ROMAN CADET

51OeRwMvbcL._SX353_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Une belle brochette de bananes: Histoires des Jean-Quelque-Chose (13 avril 2017) de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Dominique Corbasson

Papa adore nous prendre en photo avec son appareil tout neuf. Il faut dire qu’il se passe toujours quelque chose chez les Jean ! La colo de ski où cette banane de Jean-B a franchi le mur du son, l’arrivée dans la famille du seul chien qui ressemble à Sherlock Holmes, la séance de cinéma archi-secrète avec Hélène (mais ça, ce n’est pas dans l’album photo de papa), sans parler de la balade en mer où on a attrapé le scorbut… Un vrai feu d’artifice !

Chronique : Cette nouvelle histoire. le récit de Jean-Philippe Arou Vignod est toujours pigmenté d’anecdotes drôles. C’est vrai qu’avec 6 enfants garçons, les parents ont de quoi faire. Le lecteur va avoir des  fous rires..Entre le grand qui photographie son postérieur en cachette Zean qui zozote, Jean Bon, Jean C rien, Jean dégâts et le bébé Jean F, Jean Fracas, les bêtises s’enchaînent. C’est une famille très attachante des années 60. Il y a de quoi s’arracher les cheveux pour les parents. Surtout quand les vacances sont là. Que de catastrophes ! Et comme si cela ne suffisait pas, la maison des « Jeans » ressemble à une vrai animalerie : deux poissons, un chinchilla, un chien, un petit chat et un coq. On suit tous ces personnages avec beaucoup de sympathie, en observant leurs faits et gestes quotidiens. Ce roman est plaisant et divertissant. Jean-Philippe Arrou-Vignod nous pousse à découvrir cette famille drôle et sympathique. C’est un livre captivant qui permet de s’évader.

Note : 9,5/10

 

  • Poche: 160 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Folio Junior (13 avril 2017)
  • Collection : Folio Junior

51DTIGuAFZL._SX343_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Les Mûres (1 février 2017) de Stéphane Poulin et Olivier de Solminihac

On retrouve Michao, Marguerite et le renardeau narrateur du Bateau de fortune. Après le premier jour de l’été, voici donc le dernier jour des vacances, à la montagne cette fois, le moment où on range et ferme la maison, où l’on entasse les bagages dans le coffre qui ne ferme pas, où l’on ressent déjà la nostalgie du retour. Mais les enfants sont dans le présent : Marguerite et le renardeau jouent avec insouciance, profitant pleinement des derniers instants et partent avec Michao cueillir un plein bol de mûres. C’est tout de suite une aventure, irriguée de sensations. Et à l’heure du départ, tandis qu’une cloche résonne au loin, ces mûres emportées auront la douce saveur des souvenirs de vacances.

Chronique : Un vrai coup de cœur, un album juste, beau, poétique. N’ayant lu la première partie qu’est Bateau de fortune on ne peut le comparer avec la première aventure. Nous nous retrouvons face à une montagne pleine d’enchantement où le dessin de Stéphane Poulin est tout en poésie et finesse. Chaque planche est comme un tableau et assez étrangement on dirait que c’est Olivier de Solminihac qui offre des mots à ce récit écrit tout en finesse pour nous plonger dans une musicalité rare pour la jeunesse. On se retrouve transporter à la lecture de cette cueillette les sons, les saveurs de la montagneDu grand art dans l’écriture et dans le dessin.

Note : 10/10

 

  • Album: 32 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : SARBACANE (1 février 2017)
  • Collection : ALBUMS (HORS CO

51D9+URJkbL._SX374_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Barbapapa – Les vacances (19 mai 2016) de Alice Et Thomas TAYLOR

Les Barbapapa partent en vacances ! Rejoins-les pour une aventure haute en couleurs et pleine de surprises.
Et amuse-toi à reconstituer les quatre grands puzzles offerts !

Critique : Un super livre puzzle sur les Barbapapa cartonné, bien solide pour les enfants , 4 puzzles  avec les personnages du dessin animé.
Ce qui est bien avec ce livre c’est une histoire et que l’enfant peu s’amuser tout en lisant le récit, il construit l’illustration et comprend donc le texte qui lui est dit ce qui fait marcher sa motricité fine.
Un très bon livre puzzle qui tiens toute ses attentes.

Note : 9/10

 

  • Album: 10 pages
  • Editeur : Dragon D’Or (19 mai 2016)
  • Collection : BARBAPAPA
  • Prix : 8,95 euros

51BxYaeDMUL._SX483_BO1,204,203,200_.jpg

 

Des monstres au château (16 juin 2016) de Marc Cantin et Isabel

Quand on est une famille composée d’une mère mi-vampire, mi-loup garou, d’un père et d’une fille mi-sorciers, mi-vampires, d’un grand-père loup-garou et d’un fils alligator, trouver un lieu pour passer ses vacances, ce n’est pas chose aisée. Cette fois, les Mortadel ont la solution : ils prennent leurs congés chez un lointain cousin, dans un château d’Écosse. La garantie d’être au calme, loin des humains… Mais c’est sans compter sur Pépékinois : le vieux loup-garou s’amourache d’une fantôme emprisonnée par le propriétaire des lieux. Entre ce dernier et les Mortadel, la guerre est déclarée !

Critique : Tome trois de la série : « Des Monstres ». Le lecteur qui connait où non la famille Mortadel qui est une sorte de Famille Addams tout aussi atypique qu’attachante. Les membres qui la composent sont assez particuliers : la mère est une vampire, le père un magicien, le grand-père un loup garou, la petite est mi sorcière-mi vampire et le petit dernier est… un alligator ! Cette suite s’annonçe assez drôle et atypique puisque la famille décide de partir en vacances … et c’est exactement le cas ! On passe un agréable moment à découvrir cette drôle de famille et à sourire aux diverses bêtises qu’ils réalisent, tout cela avec beaucoup d’humour ! Cependant, l’action n’est pas en reste. En effet, le récit ne connaît aucun temps mort.Ce livre va également plaire aux jeunes lecteurs car l’illustratrice a laissé plusieurs illustrations au cours du récit. de plus, la typographie est assez grosse et n’effraiera donc pas les lecteurs débutants.
En conclusion, un troisième tome à la hauteur des deux autres tout aussi mouvementé et décalé, qui fera le bonheur des enfants.

Note : 9/10

 

  • Broché: 128 pages
  • Editeur : Nathan (16 juin 2016)
  • Collection : GF 8 10 ANS
  • Prix : 9,95 euros

61tnB767nSL._SX331_BO1,204,203,200_

 

Noé et Azote – Des vacances inoubliables ! (8 juin 2015) de Mim et Benoit Bajon

Une maison perdue dans les champs, pas de télévision, ni de Wi-Fi, Noé est persuadé qu’il va passer les pires vacances de sa vie. Pour le distraire le père de Noé décide de construire une cabane, mais quelle catastrophe ! Heureusement qu’Azote, l’ami troll de Noé, n’est pas loin, sans quoi, ces aventuriers du dimanche risqueraient de très, très mal finir

Critique : Voici le quatrième tome de la série Noé et azote, une série conçue en duo par Mim, Benoît Bajon les auteurs ont veillé à ce que le texte soit réellement accessible par un lecteur de 7-8 ans ( ce1/ce2), dans le choix du vocabulaire ou des sonorités entre autres. Les chapitres sont courts et très illustrés, ce qui permet de vraiment lire seul. Ils ont apporté un soin tout particulier aux histoires… Ces petits romans vifs et pleins d’humour et de tendresse avec les jolies illustrations d’Aurélie Guillerey, sont portés par un duo de personnages originaux et attachant : Noé Malèze ( un petit garçon de sept ans très timide et maladroit) et azote son troll des montagnes qu’il est le seul à voir ! Ami imaginaire ou ami magique ? Peu importe, c’est en tout cas le copain idéal, qui entraîne Noé dans de grandes aventures ! Ce quatrième opus nous raconte les vacances entre nos deux héros complices.
Les livres parle simplement des difficultés auxquelles peuvent être confrontés les enfants à l’école ou à la maison. Une superbe lecture.

Note : 10/10

 

  • Poche: 45 pages
  • Editeur : MAGNARD (8 juin 2015)
  • Collection : Mes premiers romans

51adOj6uL6L._SX372_BO1,204,203,200_

 

Je colorie… Les vacances de Jessica Greenwell et Stacey Lamb

De grandes images simples à colorier et à compléter d’autocollants. Les charmants animaux en vacances séduiront les jeunes enfants.
Les arrière-plans de couleur facilitent la tâche aux enfants et leur permettent de se concentrer sur les images à colorier.

Critique : Un livre de coloriage avec quelques autocollants pour agrémenter les coloriages des plus petits.
Ce livre permet à l’enfant de colorier le départ en avance et le lieu où il peut s’y rendre.
Les illustrations sont jolies et assez simples à colorier.
Un joli livre de coloriage pour tous les enfants petits et grands, afin de travailler la motricité fine.

Note : 9,5/10

 

  • Editeur : Usborne (14 avril 2016)
  • Collection : JE COLORIE