La Fée des Maamouls (15 avril 2016) de Jean-François Chabas

Razane est franco-libanaise. Elle a douze ans, un tempérament de tigresse, une mère terrifiante, un petit ami, Poséidon, aussi beau que stupide, et une grand-mère, Teta Lamia, reine incontestée des maamouls, ces délicieux gâteaux orientaux. Après une dispute avec Teta Lamia, alors que Razane est seule à la maison, elle entreprend de préparer elle-même une fournée de ces succulentes pâtisseries. Et de faire une entorse à la sacro-sainte recette familiale : réduire le temps de repos de la pâte en soufflant dessus. Un véritable coup de génie qui provoque – Mabrouk !- l’arrivée d’une espèce de fée déchaînée

Critique : Un petit roman plein d’énergie et d’humour, qui plaira aux jeunes qui nous permet de découvrir les maamouls . La fée Nissou est facétieuse, la relation entre la grand mère Teta Lamia et Razane est touchante. C’est un roman sur les relations familiales mâtiné  de féérie. Jean-françois Chabas nous plonge dans une belle lecture parfumée de douceurs orientales et aux mots libanais. Du début à la fin le ton se veut joyeux et enlevé. De l’humour frais et vrai…

Note : 9/10

 

  • Broché: 160 pages
  • Editeur : MAGNARD (15 avril 2016)
  • Collection : Romans perles

51NRpyY7-5L._SX324_BO1,204,203,200_.jpg