L’Autoroute sauvage Vol. 3: Kilomètre Zéro (22 mars 2017) de Mathieu Masmondet et Zhang Xiaoyu

Le monde d’aujourd’hui n’est plus. Au milieu des décombres de notre époque, les hommes évoluent dans un environnement sauvage et menaçant, où la survie a pris le pas sur l’humanité. Certains se regroupent, d’autres choisissent la solitude. C’est le cas de Mo, imposant et taciturne, qui parcourt l’autoroute au rythme des saisons. Hélène, elle, a quitté sa communauté pour retrouver sa sœur enlevée par une bande de pillards. Lorsque Mo sauve la vie d’Hélène, tous deux poursuivent ensemble leur route, unissant leur destinées…

Chronique : Une très très très bonne bd post-apo qui est toujours dans l’ère du temps, le « parlé » utilisé ici est juste excellent, pas mal d’argot mais pas spécialement vulgaire, on s’attache drôlement aux personnages, on vit avec eux on à peur avec eux.
Les décors sont juste excellent..
Très réaliste sur le point de vue de la survie, entre les groupes qui cherchent à attraper des solitaires pour les rôtir et les solitaires qui sont forcés de s’entraîner au combat rapide et rapproché pour esquiver les groupes, un poil de fantastique au milieu de tout ça et on a le droit à un cocktail du tonnerre  !Le scénariste a pris beaucoup de libertés avec le roman d’origine, mais ce « rajeunissement » est plutôt agréable. , le dessin est fortement influencé par Katsuhiro Otomo et les manga, sans être un pastiche comme on peut en voir; Mathieu Masmondet et Zhang Xiaoyu nous offre une belle conclusion à ce récit.

Note : 9/10

  • Album: 56 pages
  • Editeur : Les Humanoïdes Associés (22 mars 2017)
  • Collection : HUMANO.HUMANO.

51y9uFR0Q0L._SX371_BO1,204,203,200_.jpg

Carthago Adventures Vol. 5: Zana (22 mars 2017) de Christophe Bec et Aleksa Gajić

Découvrez l’Univers Carthago et explorez les confins du monde connu à la recherche de créatures aussi légendaires que dangereuses. PARUTION EN 5 VOLUMES — SÉRIE TERMINÉE. Une série d’histoires indépendantes, mettant en scène les personnages de la série Carthago. La Terre est loin d’avoir livré tous ses secrets. Découvrez l’Univers Carthago et explorez les confins du monde connu à la recherche de créatures aussi légendaires que dangereuses. A tout instant, le chasseur peut devenir la proie….

Chronique : En 2009, au terme du second tome, la série Carthago subit une pause forcée à cause du désistement de son premier dessinateur. Elle se voit alors dédoublée en 2011 d’un spin-off : « Carthago Adventures ». Ainsi, les lecteurs découvrent le premier tome de ce spin-off qui, succès aidant, appellera plusieurs suites ! et Voici le Tome 05.
Le concept de ce spin-off est le suivant : Nous revenons dans le passé afin de revivre les aventures de deux des personnages principaux de la série-mère : L’aventurier « London Donovan » et « Wolfgang Feiersinger », le fameux milliardaire surnommé le « centenaire des Carpates », toujours à la recherche des créatures mythiques cachées dans les coins les plus reculés de notre monde…
Voici une série qui ne manque pas de potentiel et dont l’idée de départ est plutôt excitante, car nous voilà soudain partis à la recherche de tous les monstres mythiques de notre planète, dans un mode réaliste fleurant bons les récits d’aventures rétro de l’époque des pulps. Le postulat permet ainsi d’établir un sympathique complément par rapport à la série-mère, tout en nous offrant l’opportunité de creuser un peu le passé de deux de ses figures principales.
Le ton est résolument réaliste, avec un suspense et une tension dramatique qui évoluent sans relâchement. Scénario et dessin témoignent d’une recherche documentaire rigoureuse, établie sur des bases historiques et géographiques solides.
Le script en lui-même demeure très classique, mais nous réserve tout de même quelques jolis retournements de situation.
Du début à la fin, Christophe Bec entretient le mystère des origines du « Bigfoot » et l’on referme le livre avec enfin la clef de ce mystère.
Les planches de Aleksa Gajić sont bien travaillées. Un dessin réaliste embelli par une mise en couleur en « peinture directe », qui offre de splendides décor plus vrais que nature et, au final, une belle immersion dans le récit à destination du lecteur.
Un très bon dernier tome qui offre une belle conclusion à ce récit.

Note : 9/10

  • Album: 56 pages
  • Editeur : Les Humanoïdes Associés (22 mars 2017)
  • Collection : HUMANO.HUMANO.

51WdOVWd3sL.jpg

Carthago Adventures, Tome 4 : Amarok (8 juin 2016) de Christophe Bec et Giles Daoust

London Donovan et le Centenaire des Carpates se lancent dans une nouvelle traque ! Sur les traces de l’Amarok, un loup géant du grand Nord canadien, ils s’aventurent dans des paysages de neige et de glace. Lorsqu’ils découvrent que l’Amarok chasse en meute, la chasse s’avère plus dangereuse que prévue. De l’homme et du loup, qui sera le prédateur ? Réunissant à nouveau le duo de choc formé par London Donovan et le Centenaire des Carpates, cet épisode haletant fait la part belle à l’action.

Critique: Cross-over et préquelle de la série Carthago, située quelques 20 années auparavant, Carthago adventures se décline en aventures indépendantes. Chacune met en scène l’aventurier London Donovan financé par le milliardaire Feiersinger, au service de la passion dévorante de ce dernier : la cryptozoologie, c’est-à-dire l’étude des espèces légendaires ou résurgentes. Après le bigfoot, le préhistorique Chipekwee et le monstre maritime Aipaloovik, notre duo et leurs sbires affrontent un loup géant dans les neiges du Canada, comme l’exhibe ostensiblement la couverture. Or qui dit loup géant légendaire, dit aussi mythe du loup-garou. La lecture avance vite durant les 54 planches dessinées par Drazen Kovacevic.  Au sein d’une illustration varié  son dessin est juste, soigné, parfait. Dommage que le scénario soit plus convenu et parfois bien léger .

Note : 7/10

 

  • Editeur : Les Humanoïdes Associés; Édition : 1re (8 juin 2016)
  • Collection : HUMANO.HUMANO.

index.jpg

 

Daomu Pilleurs de tombe : Tome 1/2 (4 mai 2016) de Ken Chou et Kennedy Xu

Il y a trois types de pilleurs de tombes. Les premiers viennent du Nord. Ils respectent les morts et l’Histoire. Ils prennent le strict nécessaire pour perpétuer leur propre fonctionnement et croient en une coexistence harmonieuse avec les occupants des tombes. La deuxième faction vient du Sud. Elle pille et vole sans scrupule, retenue ni stratégie. Elle s’empare de ce qu’elle veut et saccage le reste. La troisième faction se trouve entre le Nord et le Sud. Ses membres se considèrent comme des protecteurs avant tout. Ils maintiennent l’équilibre entre l’homme et la nature. Ils opèrent dans l’ombre. Ce sont les Daomu.

Critique : Un album aux airs d’Indiana Jones qui fait part au fantastique et à l’horreur. On est vite plongé dans un huis clos où le narrateur et le lecteur ne peuvent plus croire en rien ni personne… Ce premier tome de 128 pages du diptyque « Daomu, pilleurs de tombes » est une adaptation réalisée par Colin Johnson de la web série de Kennedy Wu qui est devenue bestseller en Chine : cela se sent assez fortement dans la narration, bien plus sophistiquée qu’à l’accoutumer dans le monde de la bande dessinée, car passé un cap les phylactères mélangent le temps présent, les pensées du Sean Wu qui peut provenir de temporalités différentes, et les extraits du journal de son père Xia Wu qui pourrait nous livrer toutes les clés de l’intrigue s’il n’était pas aussi cryptique…
Les graphismes de Ken Chou, qui réalise les dessins et les couleurs, ont un côté comics us indépendants car on lorgne du côté des graphis novels. On alterne le crayonné et le soigné, le simple et le compliqué, l’artisanal et le digital mais pourtant l’ambiance de l’ensemble reste assez homogène.
Une belle découverte à laquelle ont a hâte que la suite arrive vite.

Note : 8,5/10

  • Album: 128 pages
  • Editeur : Les Humanoïdes Associés (4 mai 2016)
  • Collection : HUMANO.HUMANO.

51YajLrx2WL._SX375_BO1,204,203,200_