Robin des Bois T03 : La flèche magique & T04 Le loup-garou de Sherwood(16 novembre 2016) de Rose Duménil

T03 : Dans La flèche magique, Marianne, agacée de ne pas arriver à atteindre la cible au tir à l’arc, jette un sort à sa flèche. Mais cette flèche ensorcelée pourrait bien s’avérer dangereuse pour Robin. Oups !Robin qui aura également fort à faire dans Le château hanté !

T04: Panique à Nottingham : Un redoutable loup-garou semble s’en prendre aux paysans de la région. Chacun de leur côté, Robin et le prince se lancent sur la piste du prédateur. Mais qui est vraiment ce monstre mystérieux, si friand de tarte aux fraises ? Pigeon en recommandé : Rude journée pour Robin ! Entre un voleur de recette de gâteau à démasquer, les malversations du Prince Jean à déjouer et un embrouillamini qui pourrait coûter cher à Marianne, pas simple tous les jours d’être un justicier au grand coeur !

Critique : Pour qui aime les histoires médiévales, les justiciers… ce livre est fait pour vous. On redécouvre Robin des bois pour les plus jeunes. Le texte est simple, le livre pas très long ce qui encourage les enfants à lire, l’histoire est simple mais amusante et chaque tome se termine en suspens : on attend donc la suite avec impatience.

Note : 8,5/10

 

  • Poche: 96 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 9 années
  • Editeur : GLENAT (16 novembre 2016)
  • Collection : Glénat poche

 

Le Jardin des Epitaphes Tome 1 (28 septembre 2016) de Taï-Marc Le Thanh

Suite à une série de catastrophes, appelées « épitaphes », le monde se retrouve plongé dans le chaos. Un ado, doté de super pouvoirs mais qui émerge de deux années d’amnésie, retrouve son petit frère et sa petite soeur cachés à Paris. Ensemble, ils font route vers le Portugal, seul endroit où ils pourront prendre la mer afin de rejoindre leurs parents à San Francisco. Mais leur chemin sera semé d’embûches et de grands dangers. Il leur faudra affronter les conséquences d’un monde dévasté.

Critique : Un merveilleux récit d’aventure issu d’un univers imaginaire très riche, ce récit inventif captive. Maîtrisant à merveille l’art de la plume, l’auteur parvient  à faire naître émotion et suspense.  Les épreuves s’enchaînent et sont de plus en plus dangereuses pour nos vagabonds. Les personnages sonnent juste, le grand frère fait tout pour protéger/préserver au maximum les plus petits de la fratrie. du coup, bien que le grand soit fort très fort même, on ne suit pas un roman avec des enfants, ici on a un grand qui gère comme il peut les petits avec des réussites et des loupés. Et ce sont ces loupés qui font que le récit sonne vrai. On se laisse surprendre par chacune d’entre elles, espérant que nos protagonistes viennent à bout de cette terrible aventure sains et saufs.
L’histoire trépidante, bénéficiant d’un rythme soutenu subtilement dosé -Taï-Marc le Thanh jouant volontiers sur les nerfs du lecteur-, s’achève de manière à laisser le lecteur avec ses conjectures concernant les événements à venir.

Note : 9/10

 

  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Didier Jeunesse (28 septembre 2016)
  • Collection : Fictio

51+gB6nloNL._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

 

Une mystérieuse disparition (13 octobre 2016) de Christelle Chatel et Sébastien Pelon

Brune est arrivée à Saint-Pierre-de-Vours avec son père, son parrain et ses amis Thibault et Béatrice. Dans cette ville d’où est originaire sa famille, elle espère renouer avec l’histoire de sa mère, qu’elle n’a jamais connue. Mais à peine la petite troupe est-elle arrivée en ville que Béatrice, l’amie de Brune, disparaît. Et voici qu’un étrange chevalier surgit : il sait où est Béatrice ! Mais il ne parlera à Brune que si elle lui révèle son plus grand secret…

Critique :  Une série de disparition à Saint-Pierre-de-Vours.Brune du Lac va enquêter. Christelle Chatel signe un roman pour jeunes lecteurs attractif où l’héroïne bouleverse les codes au travers de son rêve de devenir « chavalière ». Très joliement illustré par Sébastien Pelon, Brune du lac à tout pour ravir les enfants. Le texte en gros caractères est abordable et vivant; l’histoire entraînante ne laisse pas le temps à l’ennui de s’installer. Ce nouveau tome de Bune est un petit roman d’aventure bien écrit et joliment illustré est adapté aux plus jeunes lecteurs.

Note : 9/10

 

  • Poche: 64 pages
  • Tranche d’âges: 6 – 8 années
  • Editeur : Nathan (13 octobre 2016)
  • Collection : Premiers Romans

518rHowWTGL._SX371_BO1,204,203,200_.jpg

 

Pirates : Tome 1, L’oiseau des tempêtes (10 novembre 2016) de Serge Brussolo

Sous le règne de Louis XIV, une femme se retrouve complice d’une bande de faux-monnayeurs. Arrêtée puis déportée dans les îles, elle côtoie corsaires et pirates, et doit s’efforcer de survivre coûte que coûte dans un monde où la barbarie est de rigueur.

Critique : Voici le nouveau roman historique de Serge Brussolo qui nous situe son action sous le règne de Louis XIV. Il nous présente la triste réalité de la vie sous le Roi Soleil, avec un peuple souffrant de la famine pendant que le monarque dépense à foison à Versailles. L’histoire suit le destin d’une femme du prénom de Marion qui va se retrouver dans des situations des plus abracadabrantes mais qui ne peut contrôler les épreuves qu’elle va vivre à travers le livre. Avec les difficultés qui lui sont imposées Marion se bat pour s’en sortir et aider les autres comme son beau-père Alexandre qui même s’il n’y a que peu d’affections vont l’aider à s’en sortir avec les moyens qu’il a . Au fil du livre elle va rencontrer des hommes mais décrit par Brussolo comme touts des bêtes hors Julien qui ferait tout pour cette jeune femme et surtout le coup de cœur et à Annelize et sa chevelure rousse qui ressemble de loin à l’héroïne de : la fille aux cheveux rouges « Amy Sweetheart. Plus l’aventure se poursuit plus Marion va se révéler une héroïne digne des anciens romans de Brussolo. La seconde partie du roman qui se déroule sur l’île Ajimo est assez cru et nous fait peur pour le destin de Marion vu la cruauté des jugements rendus avec les déportations de femmes pour peupler les colonies et l’histoire prend des tournants étranges avec la rencontre de personnages morbides ou malsains, dans des décors plausibles mais à la limite du surréel, avec des rebondissements étonnants. On attend la suite avec impatience.

Note : 9,5/10

 

  • Editeur : Fleuve Noir (10 novembre 2016)
  • Langue : Français

CVT_Pirates-Tome-1-lOiseau-des-Tempetes_301.jpg

 

Elmer, Walter, Rose et les Autres (12 octobre 2016) de McKee David

Cinq aventures du plus célèbre des éléphants enfin réunies dans une grande anthologie : Elmer, Elmer et Walter, Elmer et le nounours perdu, Elmer et les hippopotames, Elmer et Rose. À mettre entre toutes les mains ! A partir de 3 ans.

Critique : Tout le monde connaît Elmer, l’éléphant bariolé. Nous découvrons ici une anthologie de ses aventures avec : Elmer, Elmer et Walter, Elmer et le nounours perdu, Elmer et les hippopotames, Elmer et Rose. Des aventures le mettant en scène avec ses amis éléphant : Walter, l’éléphant noir et blanc, Rose, la petite éléphante rose et bien d’autres ect…  Cette édition permet au enfants et adultes d’avoir ses aventures en un seul livre qui est superbement bien cartonnée et mis en page et ne prend pas de place. Un trés belle objet à avoir si on à pas la collection où à offrir.

Note : 10/10

 

  • Album: 152 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : KALEIDOSCOPE (12 octobre 2016)

61zhHFoO+DL._SX434_BO1,204,203,200_.jpg

 

Je suis Adèle Wolfe (7 septembre 2016 )de Ryan Graudin

Afin de commémorer la victoire des forces de l’Axe sur le Royaume-Uni et la Russie, Hitler et l’empereur Hirohito organisent chaque année une grande course de moto entre leurs deux continents. Le gagnant remporte une entrevue privée avec le Führer lors du bal de la Victoire.

Critique : Voici un roman absolument époustouflant où Hitler en serait devenu le maître… L’histoire se déroule dans un univers sombre et de désolation. 1944, la très jeune Yael vit l’horreur des camps de concentration, elle subit chaque jour des expériences scientifiques douloureuses qui l’ont dotée de pouvoirs hors normes… 1956 marque un tournant pour la résistance, Yael va prendre la place de la gagnante du tournoi de moto de l’année précédente. La première femme a avoir gagné la grande course organisée une fois par an par les deux puissances qui gouvernent le monde. Son objectif, gagner cette course et tuer Hitler le jour du bal de la victoire.
L’exercice de ce roman est difficile car il nécessite de jouer avec l’Histoire  sur le devenir du monde si un événement n’avait pas eu lieu. l’auteur réussit cette exercice avec brio. L’univers qu’il a créé entre fait historiques et fiction est extrêmement complexe et fascinant..Les personnages sont vraiment intéressants. A force de se métamorphoser, Yael perd son identité. Elle est sans cesse à la recherche d’elle même, toujours en train de se souvenir du passé pour ne pas le perdre. Les différents personnages qu’elle côtoie au sein de la résistance montrent que même en voulant faire le bien, on peut très vite basculer du mauvais côté et ses concurrents lors de la course lui feront découvrir des aspects d’elle même qu’elle ne connaissait pas. Yael est quelqu’un de très faible .Le récit est rempli d’actions, de rebondissements, de surprises. La lecture en est prenante. La fin a un côté inattendu .
Une lecture prenante, un récit intense en découverte, rebondissements et détermination.

Note : 9/10

 

  • Poche: 250 pages
  • Editeur : Le Masque (7 septembre 2016)
  • Collection : MsK

419xZW3O8qL._SX346_BO1,204,203,200_.jpg

 

Été pourri à Melun (15 septembre 2016) de Nicolas DUPLESSIER

Florian traîne son mal de vivre dans les rues de Melun, entre un boulot minable et une vie sentimentale sans joie. De morose, son existence devient vraiment pourrie le jour où Roxane, l’ex-grand amour de sa vie, est portée disparue. Très vite dans la ligne de mire des policiers, Florian doit mener sa propre enquête et se confronter à ses fantômes, découvrant une histoire qui le dépasse et la tonne d’emmerdes qui l’accompagne. Été pourri à Melun-Plage est un roman noir et cinglant qui raconte la descente aux enfers d un loser pas du tout magnifique.

Critique : Voici un super-premier roman noir qui ce lit d’une traite, on voit que l’auteur connaît les codes de ce genre et s’amuse avec nos nerfs. Avec une histoire qui se déroule avec des personnes qui subisse la crise on y trouve notre héros, un loser bien sympa mais aussi une personne qui se cherche amoureusement quant à s’improviser dans cette affaire ce n’est peut-être pas la personne la plus apte à le faire, commence alors une descente aux enfers avec des bagarres, des imprévus dans un Melun miteux Florian ne tardera pas à être dans le collimateur de la police, on y retrouve une ambiance à la « Night Of » la série de HBO avec sa succession de péripéties et de sa pluie qui fait d’elle une bonne histoire.

Note : 9/10

 

  • Broché: 260 pages
  • Editeur : Atelier Mosésu (15 septembre 2016)
  • Collection : Parabellum

51M2+J1mZyL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

La mort a ses raisons (7 septembre 2016) de Sophie Hannah

100 ans après la création de l’enquêteur culte Hercule Poirot par Agatha Christie, Le Masque publie une nouvelle aventure inédite de ce héros mondialement connu.

Critique : Comté de Cork, Athelinda Playford écrivain à succès, a décidé de déshériter ses enfants pour léguer l’ensemble de sa fortune à son secrétaire, Joseph, pourtant gravement malade et qui risque de quitter ce monde bien avant elle. Lady Playford en informe l’ensemble de la famille lors d’un dîner auquel elle a étonnamment convié Hercule Poirot détective privé et Edward Catchpool, inspecteur au Scotland Yard. Ce dernier avoue devoir sa vocation, en partie grâce aux romans policiers de Lady Playford qui y décrit pourtant les policiers comme de sombres imbéciles incapables de mener une enquête sans l’aide d’une bande de gamins de dix ans bien plus malins qu’eux.

Que signifie ce dîner et surtout ce changement précipité dans son testament?
En quelques lignes Sophie Hannah plante le décor de cette nouvelle aventure. On se dirait dans du « Agatha Christie » avec ses personnages aux caractères bien trempés et leur l’humour british! L’auteur semblé c’est merveilleusement bien emparée de la dynamique et du style qui ont rendu si légendaires les moustaches de Poirot dans les années 30! Un par réussir pour ce retour de Poirot.

 

Note : 9/10

 

  • Poche: 360 pages
  • Editeur : Le Masque (7 septembre 2016)
  • Collection : Grands Formats

51z8qhpabyl-_sx309_bo1204203200_

 

Avant que tout se brise (24 août 2016) de Megan Abbott

Elle a les épaules élancées, les hanches étroites et des yeux sombres qui transpirent une détermination presque glaçante. À quinze ans, Devon est le jeune espoir du club de gymnastique Belstars, l’étoile montante sur qui se posent tous les regards, celle qui suscite tour à tour l’admiration et l’envie. Quand on est les parents d’une enfant hors norme, impossible de glisser sur les rails d’une vie ordinaire. C’est du moins ce que pense Katie, la mère de Devon, qui se dévoue corps et âme à la réussite de sa fille, même si cela demande des sacrifices.
Lorsqu’un incident tragique au sein de leur communauté réveille les pires rumeurs et jalousies, Katie flaire le danger s approcher de sa fille et sort les griffes. Rien ni personne ne doit déconcentrer sa fille ou entraver la route toute tracée pour elle. Mais les rumeurs ne sont pas toujours infondées… et les enfants rarement conscients des montagnes qu on déplace pour eux. Reste à déterminer quel prix Katie est  prête à payer pour voir Devon atteindre le sommet.

Critique : Ce livre est fascinant, Megan Abbott montre adroitement et subtilement ses lecteurs entre la passion et l’obsession avec l’histoire d’une une surdouée du club de gym, celle sur qui se porte tous les espoirs de succès et de gloire, celle sur qui se portent tous les regards, qui suscite la jalousie et l’envie et qui soit proche d’un rendez-vous essentiel pour la suite de sa carrière et voilà qu’une mort a priori accidentelle viendrait gâcher toutes ses chances ?
Katie la mère du Devon est la véritable héroïne de l’histoire car c’est au travers de son point de vue que le lecteur va vivre toute l’intrigue et qu’il va se poser des questions sur le pourquoi et le comment de l’accident ou du meurtre ?
Katie est en plein questionnement sur son entourage avec un mari qui est tellement aveuglé par sa fille qu’il en oublie tout le reste et lui ment Katie sera-t-elle prête à tout sacrifier, à tout donner pour voir peut-être un jour sa chère fille sur le podium ?
Megan Abbott nous offre un très bon livre à suspense à lire au plus vite.

Note : 8/10

 

  • Poche: 336 pages
  • Editeur : Le Masque (24 août 2016)
  • Collection : Grands Formats

61iIyYicwmL._SX324_BO1,204,203,200_.jpg

 

Le garçon qui rêvait de voler en Cadillac de Alice Quinn

Un père inconnu, une mère en prison : la vie de Ranko, treize ans, ressemble à un mélodrame. Décidant un jour de prendre son destin en main, il fugue de la DDASS de Paris, avec un seul objectif : rejoindre l’île de la Réunion où il croit que son père exerce le fascinant métier de… pirate ! L’argent pour le voyage ? Ranko a un plan d’enfer : il suffit de braquer des petits vieux. Donc, un beau matin, en planque devant une banque, il voit arriver une Cadillac rose bonbon. Un homme en descend : c’est Jo, 70 ans bien sonnés, perfecto rouge, santiags, banane à la rocker… Ranko le dévalise et s’apprête à filer, mais quelque chose le retient. Un lien invisible entre eux ? C’est le début d’une belle aventure, folle, loufoque et endiablée, qui va changer leur vie à tous les deux.

Critique : Rankonous entraine avec lui dans des aventures bien plus délirantes que celles qu’il avait pu imaginer derrière ses fenêtres en regardant tomber la pluie.
Son voyage l’emmènera à la fois moins loin géographiquement que ce qu’il avait prévu, mais plus loin dans les relations humaines qu’il va tisser.
C’est drôle, enlevé, et trés bien trouvé dans le bon sens du terme. Les personnages sont attachants et ont un caractère bien à eux
Ranko va aussi croiser la route de Bloody Théo, qui n’est pas un tendre.
Une dose de suspens, une dose de rire, une dose d’émotion, voici un cocktail efficace pour une comédie policière endiablée. Sorte de conte moderne aussi pour tous les âges.

Note : 8/10

 

  • Broché: 217 pages
  • Editeur : City Editions (24 août 2016)

41v1am3i7wl-_sx315_bo1204203200_