L’Homme invisible – Tome 02 (14 juin 2017) de Herbert George Wells et Dobbs

L’ Homme invisible, est violemment chassé. Trouvant refuge chez le docteur Kemp, il décide de lui confier son histoire. Mais ce dernier, prenant peur, décide de dénoncer son ancien condisciple aux autorités locales. À la fois profondément trahi et subjugué par sa propre puissance, Griffin se laisse envahir par la mégalomanie. Kemp et son maudit village seront les premières victimes de sa folie. Le reste du monde suivra…

Chronique : Avec ce deuxième et dernier tome de l’homme invisible, le scénariste Dobbs et le dessinateur Christophe Regnault poursuivent de belle manière l’adaptation de l’œuvre de H.G. Wells.
Autant dans le premier opus, on ne nous disait rien sur le passé de l’homme invisible, autant ici, nous découvrons toute son histoire.
Chassé du village où il se trouvait, Griffin « l’homme invisible », se réfugie chez le docteur Kemp à qui il raconte tout son passé.
Ce dernier, terrifié par ce qu’il a entendu, dénonce le savant fou aux autorités.
La traque commence !!!

71lYspeBzFL
C’est une histoire psychologique passionnante, qui n’a rien à envier aux classiques de la littérature générale qui derrière des écritures ampoulées racontent les histoires banales de personnages banals : ici on sent le poids de regards sur l’humanité alors qu’H.G Wells savait qu’un être humain invisible serait sans doute aveugle, donc ici force est de constater que l’homme invisible qui s’enferme dans son narcissisme ne voit plus le reste de l’humanité.
Graphiquement les dessins de Chris Regnault assisté aux couleurs d’Andrea Meloni et du studio Arancia sont efficaces et ont beaucoup de détail et de précision. L’adhésion est totale

Note : 9,5/10

 

  • Album: 56 pages
  • Editeur : GLENAT (14 juin 2017)
  • Collection : HG Wells

61XXLPWdvAL._SX373_BO1,204,203,200_

 

Test Blu ray : Fences ( 27 juin 2017) de Denzel Washington avec Denzel Washington, Viola Davis

L’histoire bouleversante d’une famille où chacun lutte pour exister et être fidèle à ses rêves, dans une Amérique en pleine évolution. Troy Maxson aspirait à devenir sportif professionnel mais il a dû renoncer et se résigner à devenir employé municipal pour faire vivre sa femme et son fils. Son rêve déchu continue à le ronger de l’intérieur et l’équilibre fragile de sa famille va être mis en péril par un choix lourd de conséquences…

Chronique Film: Adapté d’une pièce de théâtre, Fences est un long-métrage porté sur un sujet important, même inspirant et des interprétations superbement dirigés par le comédien et vétéran Denzel Washington. Celui-ci tient des rôles majeurs au cinéma depuis longtemps, très longtemps et prouve avec ce film l’immensité de son talent. Il est l’âme de la production ! Il avait d’ailleurs joué sur scène en 2010 au côté de l’actrice Viola Davis en incarnant les mêmes rôles. Denzel incarne un père insatisfait en créant de multiples conflits envers sa famille. Un être à la fois charismatique et violent qu’on suit au fil des minutes et des heures. Le parfait antihéros ! Tout simplement, épatant dans sa prestation d’acteur. En tant que réalisateur, la mise en scène se veut conventionnelle pour cause de quelques longueurs. Ce qui compte, ce sont les échanges verbeux entre les interprètes – mention spéciale à Viola Davis qui est aussi incroyable dans la peau de cette femme dévouée pour satisfaire les siens – pas étonnant qu’elle a reçu le prix de la meilleure actrice dans un second rôle lors des Golden Globes 2017. Dans Fences, il est question de racisme et de problèmes sociaux, ces thèmes qui sont amenés avec ces métaphores. Le film ne manque pas d’émotion ! C’est poignant et les scènes sont de plus en plus intenses ; c’est une oeuvre qui cherche à provoquer le public sur des sujets qui touchent, sur la vie de tous les jours

Note : 9/10

61sT-Uy+AXL._SL1000_

Test Blu ray :

Image : L’image a été tournée sur le film plutôt que sur le numérique, et la présentation de Paramount offre une richesse de texture qui manque souvent à plusieurs reprises numériques. Il y a un sentiment d’ordre organique, réel, vécu dans tout le film, en particulier dans l’arrière-cour. La brique rouge de la maison, les anciennes chaises, les planches de bois, les feuilles et toutes sortes de cotes et de fins donnent des détails incroyables qui ne révèlent pas simplement des éléments mais plutôt invitent et attirent le public dans l’emplacement, critiques pour vraiment apprécier comment l’environnement forme le film. Les gros plans faciles sont également complexes. Les pores, les rides, les cheveux, même un peu de maquillage de Rosie sont très bien définis au niveau intime tout en restant ferme à distance moyenne. Le film prend une palette très neutre et très agréable. Jamais trop punchy ou terne. Les niveaux noirs sont bien profonds, les plus visibles lorsque Troy crie au ciel nocturne pluvieux dans l’un des moments clés du film. Les tons de chair semblent exacts au teint naturel des acteurs. Aucune source évidente immédiatement ou les défauts de codage ne sont apparents. Il s’agit d’une présentation Blu-ray intelligente et satisfaisante.

Son : La bande sonore sans perte du  DTS-HD Master Audio 7.1 est bonne mais les besoins sonores du film sont plutôt maigres. La musique est utilisée est peu présente mais claire et aérée et se propage sans effort à travers les scène et livre des notes bien définies et réalistes si nécessaire. L’atmosphère légère du quartier aide à préparer le terrain et à renforcer l’heure et le lieu du film. Quelques collisions, hits et autres effets lumineux sont bien présentés. La piste n’a pas besoin d’effets majeurs; Tout est plutôt réservé mais traité avec précaution. Le dialogue, sans surprise, donne les racines du film, domine le paysage sonore.

Bonus :

  • Un plus grand public : Du théâtre au cinéma (HD, 9 min.) – Le réalisateur / producteur / star Denzel Washington est sur place pour parler de l’histoire qui a fait le saut de la scène (où il l’a joué, aux côtés de la plupart des acteurs de Ce film) au grand écran. Sont également inclus les commentaires de Kenny Leon, qui a dirigé la version Broadway Denzel a joué; Constanza Romero Wilson, veuve d’août; Et les étoiles Viola Davis, Russell Hornsby, Stephen McKinley Henderson et Mykelti Williamson.
  •   La troupe de Fences (HD, 9 min.) – Un regard sur la distribution du film, qui, à l’exception des deux enfants du film, faisait partie de la version 2010 de Broadway.
  • La création de Fences : Denzel Washington (HD, 7 min.) – Le réalisateur / producteur / star parle de ses efforts pour apporter ‘Fences’ au grand écran.
  •  Dans son rôle : Rose Maxson (HD, 7 min.) – Star (et maintenant lauréat du Prix de l’Académie) Viola Davis parle de son rôle dans le film.
  • August Wilson : Le district de Hill (HD, 6 ½ min.) – Denzel et d’autres membres du casting et de l’équipe parlent de tirer le film dans et autour du Hill District à Pittsburgh, en Pennsylvanie.

 

 

  • Acteurs : Denzel Washington, Viola Davis, Stephen McKinley Henderson, Jovan Adepo, Russell Hornsby
  • Réalisateurs : Denzel Washington
  • Audio : Japonais (DTS 5.1), Italien (DTS 5.1), Allemand (DTS 5.1), Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS 5.1), Espagnol (DTS 5.1)
  • Sous-titres : Néerlandais, Norvégien, Allemand, Suédois, Français, Finnois, Italien, Japonais, Espagnol, Danois
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 2.39:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Paramount Pictures
  • Date de sortie du DVD : 27 juin 2017
  • Durée : 139 minutes

71O7WSHvXML._SL1000_.jpg

 

Le Quiz des casse têtes (17 mai 2017) de Aurore Meyer et Alain Boyer

100 casse-têtes pour jouer avec tes amis !
Testez-vous, seul ou avec vos proches, et jouez avec 7 thèmes différents : casse-têtes visuels et mathématiques, jeux de mots, tests d’observation, suites logiques, messages codés et devinettes.

Chronique :  Dans le coffret, 100 cartes. Chacune d’entre elles comporte 7 thèmes différents : casse-têtes visuels et mathématiques, jeux de mots, tests d’observation, suites logiques, messages codés et devinettes.
Les réponses sont dans un petit livret dans lequel figurent également un tableau de scores et un espace de création de questions.
Une boîte ludique,
Un beau cadeau, simple, intelligent et efficace et ludique, à faire !

Note : 9,5/10

 

81gZRUxnXbL.jpg

 

  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Larousse (17 mai 2017)
  • Collection : Boîtes Quiz

9782035930637

 

Le quiz de la planète Terre (17 mai 2017) de Loïc Méhée et Géraldine Maincent

Un quiz pour apprendre et s’amuser entre copains ou en famille, sur un sujet passionnant : la planète Terre ! Teste tes connaissances sur les origines de notre planète, sur les continents, les mers et les océans, l’histoire des hommes, la faune et la flore et beaucoup d’autres sujets encore !

Chronique : C’est dans une belle boite cartonnée et colorée que Le quiz de la planète terre se présente, à l’intérieur, des intercalaires aux couleurs pastelles séparent les différents thèmes des questions. C’est un ensemble de cent cartes qui offre chacune une question à laquelle trois propositions sont données ou la réponse doit être annoncée de suite. Un livret illustré de 128 pages offre les réponses et explications aux questions des cartes. Une manière ludique et agréable de comprendre et connaître sa planète. Ce livret comporte également les règles du jeu, dont les explications sont simples, claires et précises, les enfants peuvent s’amuser seul sans l’aide d’un adulte. c’est est une boite pratique, simple, sympathique et peu encombrante, elle se met facilement dans un sac pour un week-end en famille amusant et culturel.

Note : 9,5/10

81-UzFprl0L

 

  • Boîte: 127 pages
  • Editeur : Larousse Jeunesse (17 mai 2017)
  • Collection : BOITES JEUX

51VBMeaEXzL._SY332_BO1,204,203,200_

 

Mon premier calendrier (22 juin 2017) de Marion ZOUBENKO et Olivia COSNEAU

Un calendrier éphéméride, pour chaque jour, faire de nouvelles découvertes et s’initier à la notion de temps.

Chronique :  Le calendrier a des dessins très sympas et permet d’apprendre la notion du temps, les jours, les saisons, les fêtes, les lettres, l’alphabet, les couleurs, des comptines, les chiffres, les métiers et les animaux….. Il apporte tous les jours une nouvelles histoires à raconter avec tout cela. L’enfant est heureux d’enlever la page et le bloc peut se décoller. Le but de ce calendrier n’est pas de passer un quart d’heure tous les matins à expliquer le contenu, somme toute varié : comptines, devinettes, petites questions simples (par exemple repérer entre plusieurs illustrations ce que l’enfant mange au petit déjeuner), nommer des fruits ou des légumes, recettes, etc…
Chaque jour indiqué « aujourd’hui », la date et la saison en cours.
C’est bien pour la maîtrise des notions hier-aujourd’hui-demain, qui seront abordées à l’école cette année . Précision : l’éphéméride « démarre » le 1er septembre contrairement à ce que pourrait laisser penser le feuillet de présentation.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 365 pages
  • Editeur : Grund; Édition : édition 2017-2018 (22 juin 2017)
  • Collection : PREMIERS APPREN

51rjf06EaAL._SX354_BO1,204,203,200_

 

Les saisons de Peter Pan (22 juin 2017) de Christophe Mauri

Tout le monde croit connaître les aventures de Peter Pan. Mais savez-vous comment sa montre s’est retrouvée dans l’estomac d’un crocodile ? Qui est sorti vainqueur du grand duel d’insultes avec Lily la Tigresse ? ou de quelle façon Peter a échappé aux boulets de canon du capitaine Crochet ?

Chronique : Peter ou l’art de réinventer sa réalité pour la rendre plus belle, non pas plus belle, moins sombre plutôt, juste un peu plus tolérable peut-être… mais quand tout semble perdu, que l’avenir se repeint il suffit parfois d’une simple petite lueur pour retrouver l’espoir. Christophe Mauri revisite ici de manière véritablement surprenante le mythe de Peter Pan. le réalisme et sa drôlerie en forme de saisons donne de l’ampleur à des personnages d’emblée attachants et le résultat s’avère plus que convaincant. L’histoire est toujours aussi bien construite et nous permet de redécouvrir le conte de Peter Pan. Mauri revisite le classique et nous propose ici une histoire passionnante, plein d’Énergie de mélancolie et de drôlerie finalement, avec une morale qui se profile, profonde et sérieuse afin de séduire les jeunes et les adultes.
Le personnage de Peter est complexe, partagé entre son monde d’enfant et les enfants perdus.
Le graphisme beau, parfait grâce à Gwendal Le Bec qui nous offre des images féérique sur l’île imaginaire.
Un livre entraînant et passionnant qui ce lit bien trop rapidement.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 160 pages
  • Editeur : Gallimard Jeunesse (22 juin 2017)
  • Collection : ROMANS JUNIOR

414kVNBqeIL._SX339_BO1,204,203,200_.jpg

 

La famille trop d’filles : Bella romancière & Elisa et les danseurs américains (8 juin 2017) de Susie Morgenstern et Clotka

La 3e saison de La famille trop d’filles !

Chronique : Une nouvelle saison avec 2 livres très bien fait,écriture aérée, pages illustrées, c’est l’ histoire d’une famille actuelle rigolote dont un membre est personnage principal à chaque nouveau tome.L’auteure montre les particularités d’une famille nombreuse : difficulté pour s’isoler, respect de l’autre, solidarité et entraide, prise de responsabilités et partage des tâches quotidiennes. Enfin, elle dédramatise la timidité et offre un message d’espoir à ceux de ses petits lecteurs qui en souffrent. Les nombreuses illustrations sont modernes et colorées, réparties au fil des pages comme pour rythmer la lecture de l’enfant. Deux  super épisode; on à hâte de lire la suite.

Note : 9/10

 

  • Poche: 48 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Nathan (8 juin 2017)