Une année douce-amère – 4 novembre 2021 de Olivia POTTS

Achat : https://amzn.to/3of4V10

À la mort de sa mère, Olivia Potts, dévastée, décide de noyer son chagrin en confectionnant des pâtisseries. Avocate, elle rentre du travail épuisée puis se met aux fourneaux, prépare des banana breads et autres douceurs, y consacre tout son temps libre. Si ses gâteaux et ses crèmes anglaises sont bien souvent ratés, la cuisine lui offre un refuge et prend peu à peu une autre dimension. Et si cela devenait un moyen de construire une nouvelle vie, de donner du sens à son existence sans sa mère ?


Chronique : L’auteur, Olivia Potts, plonge directement dans le vif du sujet : à 25 ans, dans la dernière année de son stage pour devenir avocate, elle doit faire face à la perte soudaine et horrible de sa mère. Je ne suis pas sûre que la cuisson l’aide réellement à faire face à son immense chagrin – bien que l' »intrigue » semble le suggérer – mais il est clair que le système judiciaire pénal ne lui apporte pas le soutien émotionnel dont elle a besoin.

Ce livre porte essentiellement sur le processus de deuil d’Olivia, qui explique en détail comment la mort de sa mère l’affecte. Il y a d’abord la phase initiale où elle essaie de faire face en étant super-compétente – par exemple, elle se porte volontaire pour s’occuper des « tâches administratives ennuyeuses » qui accompagnent la mort. Ensuite, il y a la longue phase de ce qu’elle décrit, de manière sombre mais amusante, comme étant « le meilleur du chagrin ». Et enfin, il y a l’étape thérapeutique réelle qui consiste à reconnaître et à faire face à son chagrin – et il ne fait aucun doute que l’écriture de ce livre a été aussi thérapeutique que l’exploration de ses sentiments avec un thérapeute.

La première moitié du livre est consacrée à sa mère, à son propre processus de deuil , les perruques, les déplacements et le système judiciaire britannique. La secon

Olivia Potts prend soin de préciser à ses lecteurs qu’elle ne vient pas d’un milieu particulièrement « foodie » et que sa mère n’était pas très portée sur la cuisine. Les premières recettes (un gâteau à la banane contenant des Rolos) et la recette de sa mère pour le Shepherd’s Pie (qui comprend des haricots cuits, à ma grande horreur) entrent définitivement dans la catégorie de la « cuisine maison » – et ce, avec une touche nordique. (J’ai aimé la façon dont Potts parle de ses origines nordiques sans avoir besoin d’en faire une blague ou de s’en défendre d’une quelconque façon). Au fur et à mesure que le livre évolue, et que Potts est modelée par les rigueurs de la cuisine du Cordon Bleu, les recettes changent et deviennent beaucoup plus sophistiquées et aventureuses. Et rigides. Et ridiculement complexes.

Permettez-moi maintenant de m’insérer dans ce livre, comme les lecteurs ont tendance à le faire. Contrairement à Mme Potts, j’ai toujours aimé la pâtisserie, et j’ai grandi dans une maison dont la mère adorait la pâtisserie. Au fond de moi, j’ai toujours été fasciné par l’idée de suivre ce genre de cours de pâtisserie. En fait, c’est probablement la raison pour laquelle j’étais impatiente de mettre mes petites mains chaudes sur ce livre. Mais le retour à la réalité a été énorme. La clé se trouve probablement dans cette phrase : « La pâtisserie est une question de précision. C’est une question de contrôle. » Bien que Potts minimise sa maladresse et son manque d’aptitude naturelle à la pâtisserie, il est très clair qu’elle est une femme ambitieuse avec une sacrée dose de dynamisme. Je ne suis pas sûr que la pâtisserie soit pour elle autant une question de « joie » que de contrôle. Franchement, le cours de pâtisserie m’a semblé horriblement dépourvu de joie – sauf, peut-être, pour l’incroyable sentiment d’accomplissement dans l’apprentissage de toutes ces compétences minutieuses (et parfois ridicules). Je préfère une tarte aux pommes ou un gâteau en pain d’épice ; les desserts décadents qu’elle apprend à créer ne sont pas vraiment quelque chose que je voudrais manger. Non pas que manger soit le but. Quoi qu’il en soit, j’ai été surprise par ma propre réaction, mais j’ai trouvé que les descriptions détaillées de son aventure culinaire étaient probablement la partie la moins intéressante de ce livre. Permettez-moi de nuancer : elles étaient intéressantes, mais aussi étrangement choquantes.

Note : 9,5/10

Éditeur ‏ : ‎ Les escales éditions (4 novembre 2021) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 352 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2365695205 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2365695206

La Dynastie Dent de Lion – Tome 2 : Le Goût de la victoire – 14 octobre 2021 de Ken LIU

Achat : https://amzn.to/303KRXk

Kuni Garu, l’ancien voleur, est désormais empereur et gouverne les îles de Dara. Les temps de paix ne sont cependant pas aussi calmes qu’il le pensait, et les intrigues de cour se révèlent parfois plus cruelles que les champs de bataille. D’autant plus que le royaume est en pleine effervescence : l’Examen qui permet de recruter les meilleurs serviteurs de l’État va bientôt avoir lieu. C’est l’occasion pour Kuni de mettre à l’épreuve ses idées novatrices sur la société et d’enseigner à ses enfants les subtilités de l’exercice du pouvoir. Mais de l’autre côté de la mer, derrière le Mur de tempêtes, un nouvel ennemi attend son heure…


Chronique : C’est un récit très intéressant, qui me rappelle en le lisant à quel point je connais encore peu l’histoire de la Chine. J’ai envie de romancer des royaumes et de me vautrer dans tous les états belligérants, et pourtant, de tout ce que je sais, ce roman est et reste unique.

Il emprunte aux anciennes histoires pour en faire une épopée fantastique tout à fait moderne.

Et quand je dis épique, je veux dire des montées en puissance épiques et des chutes grandioses, avec quelques personnages mémorables (principalement des femmes) et une équipe de soutien absolument énorme. Des armées défilent dès le début et des armées défilent à la fin, et nulle part au milieu il ne manque de bataille.

C’est l’histoire de deux frères d’armes, l’un noble, l’autre pas, de leur ascension ensemble et de leur brouille, plongeant le pays dans le chaos.

J’ai été immensément impressionné par le soin et les efforts déployés pour transposer un récit immersif chinois dans une épopée anglaise moderne tout en incluant une saveur résolument steampunk. Allons faire voler un cerf-volant, d’accord ? Tactique et guerre, tactique et guerre.

Au-delà de ça, c’est le Maréchal que j’ai le plus aimé. Toutes les femmes sont assez complexes et ont plusieurs rôles, mais c’est le Maréchal des armées qui m’a fait tiquer :).

J’ai vraiment aimé ce roman et il m’a beaucoup impressionnée, mais hélas, je ne le vois pas vraiment comme le gagnant du Nebula cette année. Je me suis un peu laissé entraîner par certaines batailles, mais pas toutes. Certaines étaient assez intéressantes. Les deux personnages masculins principaux autour desquels tout tourne auraient pu être plus… savoureux.

C’est juste ma préférence. J’ai lu beaucoup de grande fantasy. Ce n’est pas le meilleur et certainement pas le pire du lot. C’était tout à fait intéressant, cependant.

Note : 9/10

Éditeur ‏ : ‎ Pocket (14 octobre 2021) Langue ‏ : ‎ Français Poche ‏ : ‎ 704 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2266307436 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2266307437

Spider-Man 3 : Tom Holland face à 4 méchants sur l’affiche de No Way Home

On ne sait pas encore officiellement si Tobey Maguire et Andrew Garfield seront bien de la partie. Mais ils ne seraient pas de trop pour prêter main forte à Tom Holland, qui affrontera au moins quatre méchants dans Spider-Man – No Way Home, comme le rappelle la première affiche du film attendu le 15 décembre dans nos salles.

Spider-Man: No Way Home

Le monde du vivant – Coffret Livre et puzzle Relié -23 septembre 2021 de Mara Hernandez (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3o4JD6t

Les enfants trouveront dans ce beau coffret un puzzle de 300 pièces accompagné d’un livre instructif et attrayant. L’arbre de la vie très coloré du puzzle illustre la richesse du monde vivant et les liens entre les différentes espèces, des bactéries microscopiques aux arbres et aux paresseux suspendus à leurs branches. Le livre définit ce qu’est un être vivant et apporte des informations fascinantes sur l’arbre de vie et les plantes et animaux représentés.

Chronique : Ce livre regorge d’animaux à repérer, de créatures à compter et chaque page vous invite à chercher quoi chercher, puis vous pouvez trouver vos propres questions à poser aux enfants – « trouvez-en trois »…… « Trouvez un rouge » Avec de jolies illustrations, ce livre d’activités fera rire les enfants en leur parlant d’essayer de repérer les tigres endormis et les serpents rampants, de faire correspondre les mêmes insectes et de compter combien de tortues portent un chapeau ! Les réponses se trouvent à la fin du livre et ici la superbe idée est un accompagnement avec un puzzle afin de faire fonctionner la motricité fine de l’enfant.

Note: 9,5/10

Éditeur ‏ : ‎ Usborne; Illustrated édition (23 septembre 2021) Langue ‏ : ‎ Français Relié ‏ : ‎ 16 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 1474995020 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1474995023

Activités de Noël pour les petits – 28 octobre 2021 de Kate Nolan (Auteur), Renee Chaspoul (Auteur), Nick Stellmacher (Auteur), Manola Caprini (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3wogmYa

Des activités manuelles et créatives sur le thème de Noël, des dessins, des coloriages, des jeux, des choses à tracer ou à compter… Ce grand livre d’activités absorbera les jeunes enfants qui attendent avec impatience le père Noël.

Chronique : Avant Noël, il faut occuper les enfants.
Les nombreux jeux et activités ont pour thème Noël. Tout est toujours joliment illustré et coloré, varié et original. A travers ce cahier d’activité on va voir les activités sous un jours différant avec des énigmes, des labyrinthes … Un cahier ludique et intelligent.

Le livre a une ambiance générale agréable que j’ai absolument adorée.

Note 9,5/10

Éditeur ‏ : ‎ Usborne (28 octobre 2021) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 48 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 1801312753 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1801312752

En attendant Noël – 24 activités – 21 octobre 2021 de James Maclaine (Auteur), Abigail Wheatley (Auteur), Flora Waycott (Illustrations), Helen Mackay (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/2YtJdOe

Des guirlandes, du papier cadeau, un goûter en forme de renne … Les enfants trouveront dans ce livre des idées d’activités manuelles et de recettes toutes simples sur le thème de Noël, à réaliser à partir d’objets et d’ingrédients qu’ils pourront se procurer facilement.

Chronique : C’est un coup de cœur, ce livre est une mine d’idée en tout genre : bricolages, dessins, cartes, gourmandises, décorations de noël, … Une simple photo ne retranscrit pas la richesse du contenu. Il y a vraiment pleins d’activités et faciles à réaliser. Tout est très bien expliqué, on peut faire les choses car tout est clair, c’est très bien pour les enfants,. C’est un livre très bien conçu et les activités sont adaptées à de jeunes enfants dès les classes de maternelle ou dès 8 ans en autonomie. Chaque projet est indiqué sous son intitulé et est joliment mis en scène, ce qui aide à visualiser les créations et à rapidement s’y projeter. Un livre qui donne envie de se mettre à l’ouvrage ! Une mine d’idées faciles à réaliser.

Note : 9,5/10

Éditeur ‏ : ‎ Usborne; Illustrated édition (21 octobre 2021) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 32 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 1801312761 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1801312769

Monstres, zombies et fantômes – Habille … Broché – 23 septembre 2021 de Louie Stowell (Auteur), Diego Diaz (Illustrations), Emily Bornoff

Achat : https://amzn.to/3CVXthE

Les petits monstres aimeront habiller des créatures plus effrayantes les unes que les autres dont des zombies, des fantômes, des momies et même le comte Dracula. Un château hanté, un banquet de fantômes, le laboratoire de Frankenstein et la tombe d’une momie figurent parmi les scènes imagées à compléter avec plus de 200 autocollants.

Chronique :  Les petits monstres aimeront habiller des créatures plus effrayantes les unes que les autres dont des zombies, des fantômes, des momies et même le comte Dracula, il faut trier, ranger, déplacer, porter… Bref, de quoi amuser les petits pendant un moment pour placer tous les autocollants à leurs places! L’enfant doit donc observer et réfléchir pour deviner ce qui appartient à chaque monstres et ce qu’il doit porter suivant le temps qu’il fait et l’activité qu’il pratique.  L’enfant doit les aider dans leurs situations et  c’est très amusant pour permettre à l’enfant de développer sa motricité fine .Les illustration sont charmantes, colorées et pleines de détails adorables. Les autocollants  sont mignons. Il y a les vêtements mais aussi beaucoup d’accessoires et même des éléments à insérer dans les différentes scènes . Un livre d’autocollants vraiment adorable qui accompagne les plus jeunes dans leurs découvertes.

 Note : 10/10

Éditeur ‏ : ‎ Usborne; Illustrated édition (23 septembre 2021) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 34 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 1801312184 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1801312189

Le Noël enchanté – La peinture magique – 15 octobre 2020 de Ela Jarzabek (Illustrations), Brenda Cole

Achat : https://amzn.to/3kgijkF

Ce livre de peinture magique rempli de jolies scènes imagées sur le thème de Noël occupera les jeunes enfants pendant des heures dans l’attente du père Noël.

Chronique : Usborne nous offre un livre magique avec un pinceau, un peu d’eau et le tour est joué! Il suffit de passer le pinceau mouillé sur les trait bleus déjà dessinés et les couleurs apparaissent comme par magie! Et que de belles couleurs!
L’univers de Noël apparait au fur et à mesure que l’eau arrive…Lorsque le dessin est terminé, l’enfant peut le garder, l’offrir ou l’afficher grâce aux pages détachables. C’est pratique!
Alors si vous ne souhaitez pas sortir la peinture au risque d’en mettre de partout, n’hésitez pas à essayer ce magnifique album! Vous retrouvez d’autre produit de cette gamme si vous avez aimé celui-là sur http://www.usborne.fr

Note : 10/10

Éditeur ‏ : ‎ Usborne; Illustrated édition (15 octobre 2020) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 24 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 1474988237 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1474988230

OFF THE RECORD – Laurent Garnier

Retour sur les trente ans de carrière du DJ Laurent Garnier, devenu l’une des icônes de la musique électronique après en avoir été l’un des pionniers. De New York à Tokyo, de Hong-Kong, à Détroit ou Londres, Garnier a fait danser les foules du monde entier. Avec en filigrane, le sentiment que le mouvement musical qu’il a contribué à fonder a rythmé les grandes évolutions sociétales des dernières décennies.

Chronique : Impossible de soustraire Laurent Garnier de l’histoire de la musique électronique française et internationale. Depuis ses premières scènes en Angleterre au milieu des années 80, le DJ aura fait le tour de monde, faisant danser des millions de fêtards de New York à Tokyo sur des beats techno hypnotiques. Une carrière sur laquelle propose de revenir le documentaire Laurent Garnier : Off the Record, réalisé par Gabin Rivoire, dont le but n’est pas tant de se concentrer sur la biographie du DJ, mais de proposer à travers lui un regard fort sur la techno, ses origines, ses luttes et ses plus belles pages.Pour l’occasion, le documentaire invite devant la caméra un nombre impressionnant de grands noms du genre : Jeff Mills, Manu Le Malin, Pedro Winter, Carl Cox… De quoi offrir un regard pluriel sur cette musique en perpétuelle réinvention.

Gabin Rivoire a le don de laisser parler justement la musique, de filmer les corps entrer en transe, de montrer sans trop souligner ce que l’électro au sens large a apporté : une communion dans la fête, une exploration des sensations et un underground qui n’oublie pas la revendication politique. Car oui, il a fallu que les artistes et le public se battent pour faire vivre une culture d’abord rejetée, méprisée ou caricaturée.

L’intérêt du documentaire, qui s’ouvre par un superbe décalage (une balade en tracteur sur fond de Sacha Distel) est de remettre justement les pendules à l’heure et de transmettre au public, celui qui ne connaît pas ce milieu, la réalité d’une aventure collective où l’amitié, les réseaux, les rencontres, la découverte et la débrouillardise ont tant compté.