Le Suppléant de Prince Harry (Auteur)

Achat : https://amzn.to/3HyaPp8

Chronique : C’est l’une des images les plus marquantes du XXe siècle : deux jeunes garçons, deux princes, marchant derrière le cercueil de leur mère sous les regards éplorés – et horrifiés – du monde entier. Alors que Diana, princesse de Galles, rejoignait sa dernière demeure, des milliards de personnes se demandaient à quoi pouvaient bien penser les princes à cet instant, ce qu’ils ressentaient – et quelle tournure allait prendre leur vie désormais.Il est difficile de dissocier l’écriture du mémoire Spare et le choix du contenu, mais l’écriture est intime – parfois drôle, parfois mordante – et emmène le lecteur dans un voyage émotionnel.Dans tous les coins de la vie de Harry, il y a l’ombre de la mort de sa mère et le chagrin qui n’a pas encore été totalement traité. C’est le fil conducteur de son histoire. Ce petit garçon derrière le cercueil n’est jamais loin de l’esprit du lecteur.Il y a des moments où votre cœur se brise pour Harry, comme lorsque, enfant, il était convaincu que sa mère n’avait pas été tuée, mais qu’il s’agissait d’un canular public pour qu’elle puisse recommencer sa vie quelque part. Ou encore, lorsque, jeune homme, il a ressenti le besoin de traverser à plusieurs reprises le tunnel de Paris à la même vitesse que celle qui a tué la princesse Diana.Ses mémoires contiennent des moments d’une grande douceur : son amour et son respect immenses pour son grand-père, les derniers souvenirs tendres de sa grand-mère, son adoration de l’Afrique et sa crainte d’être père. Harry nous emmène également en voyage lorsqu’il tombe amoureux de Meghan. Nous ressentons sa véritable excitation à l’idée de pouvoir enfin avoir une personne. À certains moments, nous en apprenons plus que nécessaire sur son « téton », même s’il souligne que même le New York Times a publié un article spéculant sur son pénis lorsqu’il était enfant (et s’il a été circoncis). Donc, même l’intimité des parties de son propre corps ne lui appartient pas. Quand même, c’est un peu trop.Mais la majorité du livre couvre son impressionnant travail public et sa carrière militaire, deux aspects de sa vie mis en danger par le harcèlement de la presse. Dans sa vie, les personnes qui lui sont proches voient leur vie menacée soit par la présence des paparazzi, soit à cause d’eux – une fois, une unité entière a été mise en danger en Iran – ce qui signifie que peu de personnes sont prêtes à s’approcher trop près ou à le rester. Il est compréhensible qu’il veuille raconter son histoire lui-même. Seulement, nous pourrions peut-être avoir besoin de moins de son « téton ».Pendant le premier tiers du livre, j’ai eu l’impression que des fuites avancées du mémoire étaient sorties de leur contexte et que son amour pour son père et son frère transparaissait. À la fin, il est clair que l’amour est toujours là et fort, malgré le fait qu’il n’y ait plus de gants, mais que Harry choisit de protéger sa propre famille (sa femme et ses enfants) d’une manière dont il n’a jamais été choisi et protégé. (Ces sentiments chaleureux ne s’étendent pas à Camilla).Dans ces mémoires, il est évident que le prince Harry a laissé tomber ses murs et qu’il a accepté d’être vulnérable. Il décrit très clairement les raisons pour lesquelles il a dû renoncer à son rôle et agir pour protéger sa famille et son propre bien-être, mais l’avenir de sa relation avec sa famille natale est considérablement plus sombre.

Éditeur ‏ : ‎ Fayard; Illustrated édition (10 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 544 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2213725047 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2213725048

Captive – tome 2 de Sarah Rivens

Achat : https://amzn.to/3WLFQtU

Une année s’est écoulée depuis qu’Asher a arraché Ella à sa nouvelle vie. Et tandis que la jeune femme essaie de panser ses blessures, lui, est hanté par le souvenir de ses yeux bleus. Pourtant, le leader du réseau des Scott est bien trop fier pour revenir toquer à sa porte.

Chronique : La première lecture de l’année est officiellement terminée. J’avais hâte de me replonger dans l’univers de Captive même si j’avoue que j’émettais quelques réserves sur le personnage d’Asher. J’avais peur de retrouver le monstre qu’il était dans le premier tome.

Dans cette histoire, nous allons retrouver Ella et Asher qui ne se sont plus vu depuis exactement un an. Leurs retrouvailles étaient inévitables tant, ils sont attirés l’un par l’autre.

Je suis tellement contente de voir l’évolution de leur relation et surtout de voir qu’Asher peut être un homme doux attentionné et prévenant. Je n’aurais jamais cru qu’il puisse agir ainsi envers Ella et cela m’a fait beaucoup de bien de le voir évoluer de la sorte.

Je me suis très vite replongée dans l’histoire qui a été aussi addictive que les tomes précédents. Et honnêtement, ce tome à ma petite préférence. J’avais tellement hâte de voir cette romance naître entre les deux protagonistes. De plus, retrouver toute la bande était un vrai plaisir. On s’accroche très vite aux personnages surtout Ben et Kiara.

Honnêtement, en commençant le premier tome de cette saga, je ne m’étais pas imaginé l’apprécier autant. Même si au départ tout avait mal commencé, les protagonistes ont su me charmer et me séduire et je peux vous dire que j’ai tremblé pour Asher et Ella jusqu’au bout comme pour Ben et Bella. Comme quoi il ne faut jamais prendre pour acquis sa première impression livresque.

Éditeur ‏ : ‎ Hachette Lab (25 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 600 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2017206954 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2017206958

Une journée à l’envers de Martine Delomme

Achat : https://amzn.to/3RcsOVg

À proximité de Bordeaux, huis clos dans une galerie marchande lors d’une prise d’otages. Au cœur du drame, dix personnages vont se révéler à eux-mêmes. La force et l’émotion d’une plume au plus près de l’âme humaine par l’auteur du Choix des apparences.

Chronique : Le centre commercial a ouvert quelques jours avant Noël.Les terroristes ont fui dans la même zone.Pour une raison inconnue, ils décident de prendre en otage les gens du centre commercial.Il y a des clients et il y a des employés.Les lecteurs suivent Richard, le gérant du supermarché, et Chantal, la propriétaire du salon de beauté, enfermés dans un entrepôt.Elle se cache dans l’arrière-boutique avec ses employées, Virginie et Catherine (dont la seconde est enceinte), et trois clientes, Gisèle, Agathe et Viviane, ainsi que Christophe et René, réfugiés ayant échappé accidentellement aux preneurs d’otages.Les gens tueraient a priori dès qu’ils entrent dans le bâtiment.On s’attend donc à de l’action, mais en réalité on lit un roman psychologique où les aléas de la vie de chacun se déroulent sous les yeux du lecteur.Pourquoi sont-ils ici en ce moment ?Il n’est pas nécessaire que ce soit le dernier achat de cadeaux de Noël.On connaît même quelques détails sur la vie personnelle du négociateur, le major Tyson.Il y a il y a de l’adultère, la trahison, les mésententes avec les enfants, le veuvage, la solitude, la maladie… ces thèmes finissent par être précieux pour Martine Delomme, qui écrit habituellement des romans régionaux.

Éditeur ‏ : ‎ Presses de la Cité (19 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 352 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 225819766X ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2258197664

Nouveau casque LEGO Star Wars 2023 : 75351 Princess Leia (Boushh) Helmet

Un troisième casque LEGO Star Wars 2023 a également été mis en ligne aujourd’hui sur la boutique officielle LEGO : la référence 75351 Princess Leia (Boushh) Helmet (69,99€), avec aussi une disponibilité annoncée au 1er mars prochain.

LEGO Star Wars 2023 75351 Princess Leia (Boushh) Helmet

Une chose est sûre : ça change des casques habituels ! Pour ceux qui se demandent quel est le lien avec Leia : la Princesse se déguise avec le costume de ce chasseur de primes au début du Retour du Jedi pour s’introduire incognito dans le palais de Jabba et secourir Han Solo.

Vous pouvez déjà le retrouver en précommande sur le Shop officiel, tout comme les deux autres casques 75349 Captain Rex et 75350 Clone Commander Cody dévoilés cet après-midi.

You People sur Netflix : Eddie Murphy et Jonah Hill dans une comédie à la Mon beau-père et moi

Une nouvelle comédie originale fait ce vendredi 27 janvier ses grands débuts sur Netflix. La plateforme dévoile aujourd’hui le long métrage You People, une comédie romantique grinçante suivant l’idylle entre un homme de confession juive et sa fiancée afro-américaine et musulmane, et la rencontre difficile entre leurs deux familles.

Le titre du film – que l’on pourrait traduire en français par « Vous autres » – fait référence à une expression à connotation raciste employée dans le langage courant. Alliant le comique de situation à un portrait sociétal d’une Amérique multiculturelle, ce long métrage marque la première réalisation de Kenya Barris, déjà récompensé par de nombreux prix prestigieux pour sa série Black-ish.

Cette comédie qui totalise huit saisons avait réussi à reprendre les codes traditionnels de la sitcom américaine tout en s’emparant de sujets d’actualité, comme l’élection de Donald Trump ou encore les violences policières à l’encontre des populations afro-américaines aux États-Unis.

Un casting composé à 100% de stars

Le scénario de You People a été écrit à quatre mains par Kenya Barris lui-même, en collaboration avec Jonah Hill (Don’t Look Up) également interprète d’Ezra, le personnage principal du film. Sa fiancée Amira est, quant à elle, incarnée par Lauren London (Sans Aucun Remords).

Les parents des deux protagonistes sont joués par de grands spécialistes de la comédie. La mère d’Ezra est ainsi campée par Julia-Louis Dreyfus (Veep), et son père par David Duchovny (Californication). Du côté d’Amira, son père est incarné par Eddie Murphy (Le Flic de Beverly Hills), sa mère par Nia Long (Big Mamma).

Une intrigue jouant sur les malentendus et les clichés, un réalisateur spécialisé dans la comédie engagée et un casting composé de têtes d’affiches appréciées du public… Nul doute que You People réunit tous les ingrédients d’une comédie à succès, qui devait faire hurler de rire les abonnés de Netflix dès ce vendredi 27 janvier à l’occasion de sa mise en ligne sur la plateforme !

Karadoc Et L’Icosaèdre de Steven Dupré (Dessins), Alexandre Astier (Auteur)

Achat : https://amzn.to/3kMnhbV

Mis à la porte par Arthur, c’est à la tête de sa propre équipe d’aventuriers que Karadoc découvre un mystérieux objet aux propriétés magiques. Mais comment diable se sert-on de ce solide à vingt faces qui semble doté d’une volonté propre ?

Chronique : Un nouveau rouleau de matériau Kaamelott ou de toute autre pierre est toujours un événement.
Ce n’est pas une exception et j’ai hâte d’y être.
Tous les ingrédients d’une bonne BD Kaamelott sont là, les courses à la dédicace, l’aventure, et cet univers imbattable. En plus de cela, Alexandre Astier a de nouveau concentré son aventure sur le duo Perceval/Karadoc, et plus encore sur Karadoc. Je me suis beaucoup amusé, et la mystique entourant l’icosaèdre me fait penser que nous l’entendrons à nouveau à l’avenir, eh bien, nous verrons. Déjà mentionné dans les tomes précédents, ici c’est encore plus évident, et le personnage de Lancelot est plus clairement défini.
Il y a un peu plus de dessins et de couleurs, je pense que quelque chose a changé, je ne sais pas quoi, mais les dessins sont plus jolis.

Editeur ‏ : ‎ CASTERMAN; Illustrated édition (25 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Poche ‏ : ‎ 48 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2203216565 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2203216563

Bienvenue chez les Corrigan ! de Mo Malø (Auteur)

Achat : https://amzn.to/3XCiok6

L’alliance délicieuse de trois générations de femmes aux caractères bien trempés, résolues à élucider le mystère d’un meurtre au cœur de Saint-Malo. Du cosy crime comme on aime : piqué d’humour et surprenant.

Chronique : Paul le Tohic, le joueur de cornemuse, a été assassiné dans un hôtel. Il s’est avéré que dans le manoir de l’hôte à proximité vivaient trois femmes qui ont fondé la Brigade Blaze. La police enquêtera de son côté, mais la brigade Blaze correspondant à Maggie, Louis et Enola reprendra du service. Les personnages sont sympathiques, en particulier le franc-parler Maggie.

Pris au piège, dubitatif et tendu à mesure que nous progressons dans le livre. À qui pouvons-nous faire confiance ? Le doute tombe sur tous. C’est un livre froid et atmosphérique. J’aime que le décor soit aussi un personnage du livre C’était une lecture fascinante qui m’a fait spéculer et essayer de comprendre qui était derrière leur blocage. J’ai trouvé le livre bien écrit et bien ficelé. J’aime les deux chronologies, l’alternance de l’éternité prépare vraiment le terrain pour que l’intrigue se déroule. Est-ce que j’aime lire au fur et à mesure que les personnages changent, grandissent et évoluent ?

Éditeur ‏ : ‎ Les escales éditions (16 février 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 352 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2365697011 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2365697019

Week-end entre filles de Sarah Alderson

Achat : https://amzn.to/3kOO4UL

Lisbonne : cette année, c’est là qu’Orla et Kate, meilleures amies depuis toujours, passent leur traditionnel week-end entre filles, loin de tout. Loin de son quotidien éprouvant de jeune mère pour Orla, loin de son divorce tumultueux pour Kate. Et pour se changer les idées, Kate entraîne Orla dans une boîte de nuit pour danser jusqu’à l’aube.

Chronique : Les amies Orla et Kate reprennent leur ancienne tradition annuelle d’un week-end d’évasion en visitant la capitale portugaise, Lisbonne.
Cela fait quelques années qu’elles n’ont pas fait de voyage ensemble à cause des traitements de FIV d’Orla et de la naissance de son enfant.
Il est assez frappant de constater à quel point les amies sont différentes maintenant qu’Orla est devenue parent.

Avec son bébé qui a maintenant 9 mois, l’auteure saisit vraiment la fatigue et la sensation de fatigue d’une nouvelle maman.
Alors que Kate veut faire la fête, Orla se contente d’aller dîner et de se coucher tôt, comme elle le mérite.
Kate finit par l’emporter et les deux femmes se retrouvent dans un club, ce qui ne tarde pas à attirer les ennuis…

Orla se réveille le lendemain après s’être évanouie et sans aucun signe de sa meilleure amie.
Elle est sûre qu’elles sont toutes les deux revenues ensemble, alors qu’est-ce qui a bien pu lui arriver ?

Cependant, ce qui commence comme un voyage innocent se termine comme tout autre chose. Kate disparaît et Orla doit retracer dans son esprit tout ce qui s’est passé cette nuit-là, chaque action et chaque pas accompli, aussi petits ou insignifiants soient-ils. Sans oublier les mots lancés dans des moments de colère brûlante et passionnée, afin de comprendre où elle est allée, ce qui devient de plus en plus difficile à faire en raison du fait qu’Orla souffre de trous de mémoire dus à une surconsommation d’alcool et potentiellement de drogues cette nuit-là.

Au début, avant que le drame n’éclate, Orla et Kate sont presque les opposées l’une de l’autre : Orla est la mère pratique et sensée dont les jours de fête sont apparemment loin derrière elle et Kate, la femme vive qui enflamme n’importe quelle pièce avec son charme resplendissant, mais qui maîtrise aussi astucieusement l’art de la manipulation et de la tromperie.

Et j’ai pensé, tout au long de l’histoire, que les fissures dans la façade de leur amitié étaient minutieusement examinées, car rien n’était ce qu’il semblait être, même pendant une seconde. Tous deux étaient, au fond, tristes et aspiraient à quelque chose de plus fort pour rester attachés au moment présent, de manière différente, mais tout aussi fascinante et désespérante. J’ai pu ressentir leurs émotions de manière viscérale et troublante, alors que des couches de leurs caractères étaient joliment épluchées avant les moments de révélation. Et j’ai aussi pu ressentir profondément la force qui s’est développée en Orla, de la manière la plus puissante qui soit, pour se battre et continuer à persévérer dans son voyage pour retrouver son amie, même si elle finit par découvrir qu’elle ne savait presque rien de réel ou d’honnête sur elle. Quelqu’un que vous pensiez être si proche de vous, dans ce cas comme une sœur adoptive et amusante, peut en fait être si loin, si éloigné de ce que vous croyiez être vrai et de la confiance, ainsi que cacher des secrets qui pourraient prendre une tournure mortelle.

Ce livre m’a emporté comme un tourbillon et m’a envoûté jusqu’à la toute fin, où il reste juste assez de matière pour se demander ce qui va se passer ensuite dans ce monde et pour ces personnages. Je ne les oublierai pas, pas plus que je n’oublierai ce qui les a rapprochés avec espoir et les a séparés de façon plus tragique.

Éditeur ‏ : ‎ Les escales éditions (26 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 432 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2365697429 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2365697422

Un brin de maléfice: Une pincée de magie, tome 3 de Michelle Harrison (Auteur)

Achat : https://amzn.to/3R8ZPl6

L’heure est enfin venue de quitter Crowstone pour la famille Widdershins. Betty, Charlie et Fliss se réjouissent de s’installer à Pendlewick.
Mais le joli village n’est pas aussi paisible qu’elles le croyaient… Et lorsque Fliss adopte un comportement étrange, Betty et Charlie sont bien décidées à venir à bout du mal qui semble
peser sur la région. Quitte à traverser une forêt enchantée ou à braver de nouveau les marais.
Car aucune magie, si malfaisante soit-elle, ne pourra séparer les trois sœurs !

Chronique : La magie et l’émerveillement attendent les sœurs Widdershins alors qu’elles s’aventurent dans un nouveau village qui est enveloppé d’un pouvoir obscur. Betty, Charlie et Fliss pourront-elles sauver Pendlewick de la menace des sorcières avant de tomber elles aussi sous leur charme ?

Un brin de maléfice est le troisième livre des aventures de Widdershins. J’ai adoré tous les livres de cette série jusqu’à présent et Un brin de maléfice n’est absolument pas différent – il est imprégné de l’imagination créative de Harrison qui conserve toutes les marques des deux premiers livres de la série et ne perd jamais son charme.

J’ai absolument adoré le décor de Pendlewick et l’atmosphère de ce village. On se rend immédiatement compte que quelque chose ne tourne pas rond et que les villageois sont bien plus que ce que l’on croit. La façon dont les Widdershins ont fait face à ce nouveau cadre et aux situations qu’ils ont rencontrées a été une expérience passionnante, surtout en raison du caractère passionnant des événements qui se produisent dans ce livre. Les scènes à Blackbird Cottage quand il n’y a que Betty, Charlie et Fliss étaient si tendues et intrigantes, et quand vous lirez ce livre, vous saurez ce que je veux dire. Il promet plus d’excitation à suivre, et le reste du livre tient ses promesses.

On nous présente de nouveaux personnages qui vivent dans le village et tout ce que je peux dire, c’est qu’il y a des découvertes surprenantes à faire et un véritable danger pour les Widdershins. Je pense qu’il s’agit peut-être de l’aventure la plus dangereuse que les filles aient vécue jusqu’à présent, ce qui fait de ce livre l’un des meilleurs de la série. La forêt de Tick Tock est également un ajout vraiment créatif et imaginatif à l’histoire, et ce nouveau cadre donne à la série un sentiment de fraîcheur et de vie.

Ce livre est rempli de nombreuses scènes mémorables et marquantes (comme lorsque Betty et Charlie se trouvent dans un endroit où ils n’auraient pas dû être – et c’est tout ce que je dis sans spoiler). J’ai hâte que celui-ci sorte pour que nous puissions nous extasier sur toute la créativité qui a permis de construire la magie de ce monde.

Un brin de maléfice est un récit magnifique qui accroche les fans des sœurs Widdershins dès la première page et ne les lâche plus jusqu’à la fin. Si un livre fait battre votre cœur, c’est bien celui-là.

ASIN ‏ : ‎ B0BHL64L3V Éditeur ‏ : ‎ SEUIL JEUNESSE (20 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 384 pages ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1023518511 Âge de lecture ‏ : ‎ 6 – 9 ans

Les licornes – Avec mon doigt… Mon livre sonore de Stella Baggott (Illustrations), Anthony Marks (Avec la contribution de), Josephine Thompson (Cover Art)

Achat : https://amzn.to/3iMnyuP

Les jeunes enfants découvriront avec plaisir un univers enchanté peuplé de licornes au fil des pages cartonnées, bien adaptées aux petites mains, de ce livre sonore. En appuyant sur les boutons, ils écouteront les enregistrements qui accompagnent les jolies scènes imagées.

Chronique : Un livre coloré, aux dessins sympas; il n’y a que 5 sons différents, ce qui peut sembler limité, mais il est assez facile d’improviser une histoire où chaque licornes intervient à plusieurs reprises, parfait pour reconnaître et apprendre les langages des couleurs. Très apprécié par les petits enfants et les parents. Les très jeunes enfants apprécieront les illustrations aux couleurs vives.

Éditeur ‏ : ‎ Usborne (26 janvier 2023) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 10 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 1803708875 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-1803708874