Ultimage, Le maître des magies de Adrien Tomas (Auteur), Elisabeth Jammes (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3RgMV35

En Bretagne, dans le grenier de la vieille maison de sa famille, Maël trouve un grimoire ayant appartenu à son arrière-grand-mère. Ils affronteront leurs parents, amis, professeurs de collège, ils doivent être intelligents ! !

Chronique : J’aime beaucoup ce roman pour enfants, il se lit facilement et rapidement ! ! Ils doivent affronter des parents, des amis, des professeurs de collège, ils doivent être très intelligents !
J’aime beaucoup ce roman pour enfants, facile et rapide à lire ! ! Ces deux premiers tomes sont des pépites!!!!

On plonge dans un univers à la fois simplement amené mais complexe, avec des personnages attachants, des rebondissements inattendus, des séquences émotions… Bref tous les ingrédients placés à la juste dose et au bon moment!

Le récit va vite, de sorte à ne pas ennuyer les enfants, avec les facilités nécessaires pour être facile à comprendre, mais sans bévues ni incohérences.

Éditeur ‏ : ‎ Rageot Editeur; Illustrated édition (7 septembre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Poche ‏ : ‎ 192 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2700277147 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2700277142

4 mois pour être égaux sans s’embrouiller de Sophie Rigal-Goulard (Auteur)

Achat : https://amzn.to/3CbjtXK

Trop bizarre  ! Gaël pensait que les histoires d’inégalité entre filles et garçons appartenaient au passé. Mais un quizz au collège et sa jumelle Gaia le font douter.

Chronique : Sophie Rigal Goulard aborde le thème de l’égalité fille/garçon à travers l’humour et trouve le succès dans ce nouveau roman. Nous avons de l’empathie pour les personnages et leur rhétorique : ils sont vivants, intelligents et disposent de nombreuses ressources pour faire avancer leur carrière. L’évolution des personnages est évidente tout au long de l’histoire. Un adulte, un parent ou un enseignant… joue à des jeux autour d’eux. Certes, tout est quelque peu idyllique, mais c’est pour la bonne cause.
Ouvrage jeune et moderne écrit sur le sujet. Il n’y a pas de morale, mais de nombreux exemples nous font prendre conscience que nous sommes tous biaisés et que les stéréotypes existent à tous les niveaux de la société.

Ils affronteront leurs parents, amis, professeurs de collège, ils doivent être intelligents ! !
J’aime beaucoup ce roman pour enfants, il se lit facilement et rapidement ! !

Éditeur ‏ : ‎ Rageot Editeur; Illustrated édition (6 juillet 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 160 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2700279158 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2700279153

Amours et compagnie de Faustina Fiore (Auteur), Grégory Elbaz (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3SRweMX

Les jumeaux de la fratrie Alonzi, Théo et Léa, ont fait une découverte qui les enchante : à eux deux, ils connaissent toutes les histoires d’amours secrètes de leur école.

Chronique : Les enfants et si vous aimez les romans drôles et avec pleins d’aventures ce livre sont faits pour vous. On y découvre ici toute une famille des plus folles, de l’humour à fond et très bien maitriser avec d’autres thèmes qui sont présents comme la différence au autres et le poids de la transmission familiale, les difficultés d’intégration et une critique sociale sur notre vie .
L’importance d’être aimé, et de donner de l’affection sont très présentes, et Faustina Fiore arrive bien à nous relaté ses péripéties et expériences en tous genres qui font rire.
Les petites illustrations sont tantôt cyniques, tantôt tendres ou même émouvantes.
Avec des traits relativement simples pour ses personnages, Faustina Fiore réussit à faire passer tout un panel d’émotion à ses personnages. Une lecture à la fois facile, drôle, et étonnante.

Éditeur ‏ : ‎ Poulpe Fictions; Illustrated édition (1 septembre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 168 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2377422640 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2377422647

La Malédiction de la famille numéro 4 de Emilie Le Garben (Auteur), Sophie Leullier (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3DWfPm6

Planète Euphoria-2, année 2494. Clara, 12 ans, est le mouton noir de la colonie. Condamnée avec le reste de sa famille aux travaux forcés à perpétuité suite à un terrible accident provoqué par son grand-père, elle s’est presque résignée à accepter cette situation.

Chronique : La Malédiction de la Famille 4 est un roman jeunesse écrit par Emilie Le Garben et Sophie Leullier, à paraître aux éditions Poulpe Fiction en août 2022. Le premier roman de l’auteur, destiné aux petits et grands lecteurs, propose une belle aventure de science-fiction.

Pour ce livre de 352 pages, l’histoire est bien menée et prenante, découpée en chapitres. Il met en scène Clara, une fille de 12 ans qui, avec sa famille, est condamnée aux travaux forcés à perpétuité pour réparer les dommages causés par son grand-père il y a des années. Abandonnant sa vie d’esclave, tout bascule lorsqu’elle rencontre l’intéressant Faï, un jeune scientifique en formation qui vient d’arriver sur la planète Euphoria-2. En fait, l’enquête autour de son grand-père Pacal cache peut-être un secret terrifiant… Ainsi, l’histoire entraîne les jeunes lecteurs dans une aventure de science-fiction fascinante, soigneusement ficelée et pleine de rebondissements, mais aussi de danger, de découverte, de robots. ..quelques illustrations accompagnent parfaitement l’histoire pour immerger encore plus le lecteur.
Un roman qui veut aussi élargir l’axe. Une première approche assez réussie de la science-fiction, ce récit d’aventure captivant.

Éditeur ‏ : ‎ Poulpe Fictions; Illustrated édition (25 août 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 349 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2377421539 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2377421534

L’Amour de ma vie de Rosie Walsh

Achat: https://amzn.to/3dImO7r

Emma, biologiste marine reconnue et médiatisée, adore son métier, son mari Leo, leur fille Ruby et leur chien John Keats. En apparence, tout est parfait. Sauf qu’Emma sort d’une longue maladie et attend les résultats de ses derniers examens. Alors Leo, journaliste spécialisé dans les nécrologies de célébrités, trompe son angoisse grâce à ce qu’il sait faire de mieux : enquêter sur la vie des autres.

Chronique: Je suis hypnotisé par ce thriller général/cette histoire d’amour poignante. Il est impossible de le lâcher. Il s’agit des secrets que nous cachons à la personne que nous aimons le plus et du prix que nous payons pour les garder. Raconté en deux points de vue, dans le passé et le présent, il vous offrira de nombreux rebondissements, des déchirements et un secret si bien caché que vous ne le verrez pas venir. La façon dont l’histoire est écrite capture les personnages avec de l’amour, des rires et des peines de cœur pour ceux que nous protégeons. Leurs commentaires et leurs pensées sont réels et parfois humoristiques. Je n’en avais jamais assez.

Il y a la charmante Emma, biologiste marine et présentatrice de télévision, qui vit confortablement avec l’amour de sa vie, Leo, et leur petite fille, Ruby. Pour gagner sa vie, Leo rédige des avis de décès pour des personnes connues du grand public. Lorsqu’Emma apprend qu’elle a un cancer, Leo fait des recherches pour écrire sa nécrologie. Il entre en contact avec des personnes de son passé qui jettent sur sa femme une lumière différente de celle qu’il connaît depuis dix ans. Plus il creuse, plus les preuves sont incriminantes. On peut sentir le poids de ces preuves qui le laissent choqué, déçu et anéanti.

Le personnage principal est le moteur de l’histoire, avec son étude d’un crabe rare et le lien qu’il établit avec son passé. Une belle vie pourrait bientôt être déchirée lorsque Leo découvrira tout. Une actrice de la famille Rothschild disparaît, et Leo découvre un lien entre les deux. Que cache-t-elle ? Emma disparaît lorsqu’il commence à relier les points avec les preuves de son passé.

Ce roman est un turn over avec beaucoup de tension et de suspense. Au fur et à mesure que nous découvrons le secret d’Emma, les différentes couches sont si bien exécutées et développées que chaque courbe et chaque révélation me laissent perplexe.

Ce n’est pas seulement l’histoire d’une seconde chance, c’est aussi une histoire de pardon, de mariage et d’engagement. J’ai adoré Leo. Son histoire et sa dévotion envers Emma m’ont vraiment impressionnée. Ce n’est pas souvent que les hommes dans les livres sont écrits comme ça. A lire !

Éditeur ‏ : ‎ Les escales éditions (6 octobre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 448 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2365697046 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2365697040

Valse à trois soeurs de Melome Machida

Achat : https://amzn.to/3rc2bDL

Comment être une famille quand les parents ne sont plus là ? La cohabitation mouvementée, entre joies simples et doutes, de trois soeurs (28, 22 et 18 ans) qui vivent sous le même toit depuis que, dix ans auparavant, leur mère est décédée et que leur père les a abandonnée.

Chronique : Un beau manga coloré, réconfortant et excentrique.
Si nous pouvons tous arrêter de nous extasier devant les superbes illustrations de Melome Machida tous les manga serait des chef d’œuvre.

Mais parlons de l’histoire. Il s’agit d’une histoire de famille décalée et excentrique, si on la réduit à ses ingrédients. I

Il s’agit d’une aventure de famille mais elle est mise en scène d’une façon trépidante. Le style artistique de la vieille école est magnifique, particulièrement beau en couleur tout au long du livre, et l’action se déroule dans un style cinématographique – j’avais l’impression de la regarder plutôt que de la lire. Toutes les émotions ont été mises en valeur – il y avait de l’humour, du pathos, de l’intensité,, des moments dramatiques à fleur de peau, je n’arrive pas à trouver une seule chose négative à dire sur ce manga, c’était tout simplement génial.

Éditeur ‏ : ‎ CASTERMAN (21 septembre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 240 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2203243880 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2203243880

La Collectionneuse de mots oubliés de Pip Williams

Achat : https://amzn.to/3BSXyUa

Esme a grandi entourée de mots, dans le Scriptorium où son père, lexicographe, rassemble des définitions pour constituer le premier dictionnaire d’Oxford.

Chronique : Bien qu’un peu lent au début, ce livre a été un plaisir à lire. Ce roman fascinant fait revivre l’histoire du premier dictionnaire anglais d’Oxford, et ce n’est pas aussi ennuyeux que cela puisse paraître ! Je suis heureux de ne pas avoir laissé la lenteur de la première moitié m’arrêter, car ce livre s’est avéré être un merveilleux ouvrage de fiction historique, le genre qui vous entraîne dans les événements du passé avec des personnages inoubliables, réels ou imaginaires. La narratrice, Esme, est l’un des personnages fictifs dont la vie reflète non seulement la compilation du dictionnaire, mais aussi ce qui se passe dans le monde à l’époque : le mouvement pour le droit de vote, la Première Guerre mondiale, la place des femmes dans la société… À travers Esme et d’autres femmes qui ont réellement joué un rôle dans la compilation de l’OED, l’auteur rend hommage à ces femmes, qui n’ont pas été pleinement reconnues. C’est la découverte de ces femmes qui a inspiré ce livre. Il semble avoir fait l’objet de recherches approfondies.

À six ans, Esme est fascinée par les mots qu’elle trouve sur les bouts de papier, alors qu’elle est assise sous la table de travail du Scriptorium où son père travaille sur l’Oxford English Dictionary. Plus tard, en y travaillant elle-même, elle trouve des mots d’usage courant, principalement utilisés par les femmes, des mots qui ne seraient jamais entrés dans le dictionnaire ailleurs que sous cette table. La beauté de ces mots qu’Esme découvre, même ceux qui sont considérés comme vulgaires, est que leur usage est réel et lié à leurs expériences de vie et, pour Esme, cela suffit à confirmer leur importance et leur mérite et à les préserver. Certains de ces mots sont également basés sur ses propres expériences, qu’il s’agisse de moments tristes et déchirants ou de moments joyeux.

C’est un voyage brillamment bien documenté, détaillé, rafraîchissant, soulignant l’importance des mots, de l’autonomisation et de l’élévation des voix des femmes pendant la Première Guerre mondiale avec des personnages vrais superposés, impeccablement construits, mémorables, qui ont changé le monde avec leurs contributions spéciales et remarquables.

C’est un ouvrage passionnant, bien développé, qui nous éclaire sur les pages inconnues de l’histoire et le pouvoir magique des mots vrais.

Je le recommande vivement aux amateurs de fiction historique et de fiction basée sur des personnages réels. C’est un roman très instructif, intense et réaliste à lire et à absorber lentement.

Éditeur ‏ : ‎ Fleuve éditions (15 septembre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 432 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2265155624 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2265155626

Vorrh de B. Catling

Achat : https://amzn.to/3fhw9DA

La Vorrh est une forêt merveilleuse et effrayante, tous ceux qui y pénètrent y trouvent soit la mort, soit l’oubli. Elle exerce pourtant une fascination quasi magnétique et un attrait irrésistible. Il se dit même que le jardin d’Éden y serait dissimulé…

Chronique : VVVOOORRRRRRRRHHHHHH est un roman enivrant qui défie les livres faciles. J’ai du commencer pas moins de 3 fois mais c’est un livre glissant et tortueux, il semble toujours se tortiller hors de portée. Le flou qui l’accompagne est terriblement inadéquat, bien qu’il n’y ait aucune faute pour le flou, car comment résumer un livre comme celui-ci en quelques lignes ? (J’aimerais bien savoir comment Catling a présenté ce livre à ses éditeurs…) Je ne pense pas avoir lu un livre comme celui-ci depuis longtemps. Des mots comme  » génie « ,  » folie pure  » et  » jungien  » se mélangent comme des billes dans ma bouche lorsque j’essaie de décrire ce livre pour mes amis.

La façon la plus facile de commencer à parler du Vorrh est de demander : « Qu’est-ce que le Vorrh ? Le Vorrh est une forêt ancienne et dense située au cœur du continent africain, très probablement le Congo, et dont on dit qu’elle renferme le jardin d’Éden. Catling a pris le nom du tract de Raymond Roussel, Impressions of Africa, qui, d’après ce que je peux dire, était surtout une sorte de travelogue fou qui a contribué à promouvoir la notion occidentale standard de l’Afrique comme un lieu étranger rempli d’horreurs exotiques et de sauvagerie. (Maintenant, est-ce que Catling, un homme blanc anglais, perpétue cela ? Je ne crois pas, mais j’y reviendrai…) Catching charge le Vorrh avec son propre mythe : il est éternel et sans fin. Elle plie le temps ; elle cannibalise les souvenirs de ceux qui empiètent trop longtemps. La forêt est considérée avec respect et crainte par les habitants et les colons. A côté du Vorrh se trouve Essenwald, une découpe coloniale construite pour ressembler à une ville européenne typique, jusqu’à la dernière pierre. Au fur et à mesure de l’expansion de la ville, des voyages d’exploitation forestière ont lieu dans certaines parties du Vorrh pour ramasser du bois et des matériaux locaux pour les projets de construction, une métaphore ironique et très opérante pour l’idée d’incursion coloniale. Dans et autour du Vorrh et de la ville d’Essenwald, nous rencontrons plusieurs personnages, européens et africains, tous transformés ou effacés par la violence et le choc des cultures d’une manière ou d’une autre, et tous attirés par des randonnées malavisées dans le Vorrh.

Du point de vue structurel, le roman est essentiellement une série de décors chargés d’images et d’histoires disparates. Certaines histoires convergent, quelques-unes assez violemment dans la forêt mystérieuse, d’autres tournent autour du périmètre et se cachent. Cette incohérence peut être exaspérante. Les lecteurs qui aiment leurs récits soignés et soignés peuvent être découragés, mais soyez patients ; les choses finissent par s’unifier, et vous serez récompensés par un chef-d’œuvre méchamment labyrinthique.

Cet univers surréaliste est peuplé de gens de la vraie vie et de l’histoire : Edward Muybridge, Sarah Winchester, Sir William Withey Gull, Raymond Roussel lui-même (mais pas exactement sous ce nom) font tous des apparitions étranges. Il y a aussi des personnages fantastiques : un cyclope mélancolique nommé Ismaël, des robots bakélites sensibles, et divers êtres monstrueux (par exemple, les anthropophages) et éthérés (les Erstwhile). Il y a des guerriers, des guérisseurs, des assassins et des chasseurs. Il y a des armes charmées d’un poids et d’un symbolisme incroyables : l’une est un arc taillé dans les restes d’une femme mystique, l’amante du Bowman ; une autre est un fusil Lee-Enfield protégé par des charmes.

Les vagues du macabre et du grotesque reviennent souvent ici, mais Catling les utilise d’une manière qui est loin d’être répugnante. Deux exemples. Dans la première scène, un acte de vivisection et de mutilation se transforme en un hommage solennel et tendre à l’amour. C’est une représentation de l’amour si profonde et si profonde qu’elle éblouit les sens et remet en question nos notions modernes et aseptisées de l’amour. À ma grande perplexité, la scène m’a rappelé que Neruda sonnet que tout le monde aime tant citer à propos d’aimer quelque chose comme des choses sombres devrait être aimé – mais avec plus de sang et de viscères. Il évoque également la vénérable boucherie dans les enterrements du ciel tibétain.

Des lectures plus cyniques de The Vorrh peuvent rejeter les tropes surréalistes comme une autre sorte de grand coup de pinceau culturel mis au pilori par Binyavanga Wainainaina à Granta. Mais je pense personnellement que Catling opère à un tout autre niveau. C’est une critique du colonialisme et de la violence et de la distorsion de l’identité et de l’identité des oppresseurs et des opprimés, mais c’est aussi une sorte d’histoire alternative où tout est impossible. Mais la théorie critique mise à part, ce qui occupe le devant de la scène, c’est la façon dont Catling manœuvre à travers les tropes fantastiques. Le fantastique imprègne si profondément la réalité narrative du livre que vous vous demandez constamment :  » Suis-je éveillé ? Selon les mots d’Alan Moore, elle « laisse le lecteur souillé par ses graines et ses spores, encourageant une nouvelle croissance et menaçant une grande reforestation de l’imagination ».

Dans l’ensemble, il s’agit d’un livre spectaculaire, comme un scintillement de lumière qui rend les autres livres fades et monochromes. Je vous le recommanderais si vous aspirez secrètement à quelque chose qui vous sortira du classicisme de la lecture, quelque chose qui ouvrira votre subconscient et brouillera les frontières entre la prose et la poésie… et les rêves.

Éditeur ‏ : ‎ Pocket (22 septembre 2022) Langue ‏ : ‎ Français Poche ‏ : ‎ 656 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2266307401 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2266307406

The Northman avec Alexander Skarsgård (Acteur), Nicole Kidman (Acteur), Robert Eggers (Réalisateur)

Achat : https://amzn.to/3fdfQYf

Le jeune prince Amleth vient tout juste de devenir un homme quand son père est brutalement assassiné par son oncle qui s’empare alors de la mère du garçon. Amleth fuit son royaume insulaire en barque, en jurant de se venger.

Chronique : The Northman est bien loin de The Vitch et The Lighthouse d’Eggers . Alors que ces deux films à combustion lente et à budget modeste traitaient des horreurs psychologiques du surnaturel et de la folie dans sa propre psyché, ce nouveau véhicule d’action Viking est une histoire de vengeance simple de 90 millions de dollars, c’est quelque chose de complètement différent. Malgré le gore, The Northman plaira à un public plus large que les films précédents d’Eggers, en raison de la façon dont il a adapté les personnages. Et voir enfin Alexander Skarsgård jouer le rôle qu’il est né pour jouer en tant que guerrier viking vicieux est quelque chose de vraiment spécial. 

Eggers fait appel au romancier et poète Sjón pour écrire le scénario ici et à la sortie de son dernier film Lamb , c’est un match paradisiaque qui combine la brutalité de la guerre viking et le pur chemin émotionnel de sa famille en deuil. C’est une histoire et un concept très simples et le scénario d’Eggers et Sjón se maintient dans la voie, ajoutant une partie de la mythologie de l’époque qui ne traverse jamais vraiment l’absurdité de Game Of Thrones en ce qui concerne les créatures, les géants et les zombies . Bien que The Northman en taquine des éléments, il ne colle jamais à cette marque, au lieu de cela, il reste ancré avec le choix de la vengeance ou du bonheur. 

Le Northman suit le scandinave nommé Amleth, qui, petit garçon, attend que son père le roi (Ethan Hawke) revienne de la bataille. Sa mère la reine (Nicole Kidman) attend également son arrivée avec joie. Après un rituel de passage à l’âge adulte qui assurera l’ascension au pouvoir du jeune Amleth, le jeune garçon voit son propre oncle assassiner brutalement le roi et kidnapper sa mère. Le jeune et balafré Amleth échappe à son propre meurtre et le film se coupe quelques décennies plus tard, où un grand homme-dieu musclé Viking se tient à la place de ce jeune enfant (maintenant Skarsgård), qui déchire un village, tuant tous les hommes vivants dans vue. 

En cours de route, une sorcière (Bjork) rappelle à Amleth, désormais plus âgé, son destin de choisir la voie de la vengeance ou du bonheur, c’est là qu’il rencontre une autre esclave Olga (Anya Taylor-Joy), qui capture son esprit et son cœur. tout au long de leur périlleux voyage. Les deux se surveillent alors qu’ils vont « sous couverture » pour se venger de l’oncle d’Amleth. À travers des rebondissements, des trahisons et de nouvelles amitiés – The Northman réussit non seulement à raconter une histoire de vengeance, mais aussi de romance, de bonheur et de loyauté. Dans le même temps, Eggers, qui est connu pour raconter des histoires fictives basées sur des incidents réels et des textes anciens, fait un travail incroyable en révélant à quoi ressemblaient vraiment les Scandinaves et les Vikings il y a longtemps. Leurs croyances, leurs modes de vie, leurs romances et leur mentalité brutale semblent presque de l’époque actuelle, ce qui est un peu effrayant. 

Chaque performance dans The Northman est absolument fantastique. C’est un sac mélangé qui traverse un territoire exagéré qui peut être carrément drôle et plus nuancé et discret qui a un haut niveau de suspense qui se construit avec le temps. Avec Skarsgård, le gars peut être une souris silencieuse perchée sur une colline qui se transforme en un tueur maniaque similaire à la façon dont Wolverine se déchaîne dans les X-Men films. Ses tournures émotionnelles alors que les relations tournent au vinaigre sont impressionnantes et ses prouesses physiques sont tout aussi magiques. Cet homme est un Viking incarné à cette époque moderne. Kidman est tout simplement merveilleuse dans l’un de ses meilleurs rôles depuis des années en tant que femme qui ne s’occupe que d’elle-même. Ses mauvaises actions font d’elle l’une des meilleures méchantes de l’année. Anya Taylor-Joy revenant sur un film d’Eggers est un délice et bien sûr, Hawke et Willem Dafoe sont tout simplement parfaits. 

Video : Northman est livré avec un excellent transfert HD 1080p qui vérifie toutes les cases de détail et de palette de couleurs. Ce film a un style visuel sombre avec beaucoup de bleus et de gris d’acier, que ce transfert HD 1080p détaille bien, cette présentation Blu-ray a fière allure. L’herbe verte et les flammes orange sont magnifiques sous le ciel gris et les flancs brumeux des montagnes. Les séquences plus sombres ont des niveaux de noir profond, mais il y a une légère obscurité, surtout lorsque le feu est présent.

Les tons de peau sont naturels et le sang rouge est incroyable dans chaque séquence gluante. Les détails sont vifs et nets, ce qui laisse place à des gros plans étonnants qui révèlent des traits du visage étonnants, des effets pratiques et des poils individuels. Des plans plus larges présentent joliment des pâturages détaillés et des lances en bois. Il n’y a pas de problèmes majeurs d’aliasing, de bruit vidéo ou de bandes.

Audio: Cette version est livrée avec une piste Dolby exquise qui est non seulement robuste et forte pendant les scènes d’action et plus détaillée dans les séquences plus silencieuses avec des sons ambiants incroyables. Les effets sonores sont pleins et brutaux à chaque coup de poing et chaque battement. Les craquements d’os et les outils emballent un coup de poing avec une grande quantité de basses du côté bas de gamme. Les sons atmosphériques des pas des gens qui crient et pleurent, des braises de feu qui crépitent et des animaux sauvages ont tous un son merveilleux.

Les vagues de l’océan sont fantastiques et les éléments surnaturels semblent réalistes. Les haut-parleurs en hauteur font tomber la pluie, le tonnerre et d’autres éléments surnaturels, ainsi que des lances volant dans les airs et d’autres cris gutturaux d’en haut. La partition musicale garde chaque scène pleine de suspense et le dialogue est toujours propre, clair et facile à suivre. Il n’y a aucun problème audio avec cette incroyable piste Dolby

Bonus :

  • Commentaire audio – Le réalisateur Robert Eggers propose une piste de commentaires amusante et engageante qui explore certains des ingrédients du film, notamment la façon dont ils ont tourné certaines séquences et une partie de la magie de la caméra qui a été utilisée. C’est un MUST-LISTEN.
  • Scènes supprimées (HD, 13 minutes) – Il y a neuf scènes supprimées ou étendues au total incluses ici, dont aucune n’est trop importante pour l’histoire, mais qui sont néanmoins amusantes à regarder. Chaque séquence dure environ une minute environ.
  • Une épopée sans âge (HD, 12 minutes) – L’ensemble de la distribution et de l’équipe parle de l’histoire globale du film et de la précision historique du film, ainsi que de tous les détails et du travail nécessaires à la création de cette pièce d’époque. Quelques clips rapides de séquences en coulisses et de construction de décors sont inclus.
  • The Faces Of Vikings (HD, 11 minutes) – Les acteurs et l’équipe parlent ici des acteurs et de leurs personnages et de la manière dont ils se sont entraînés pour leurs rôles respectifs. C’était très amusant.
  • Le voyage d’Amleth vers la virilité (HD, 4 minutes) – Le rituel de la scène de la virilité est discuté par les acteurs et l’équipe avec quelques images sur le plateau.

Rapport de forme ‏ : ‎ 1.78:1 Dimensions du colis ‏ : ‎ 17.2 x 13.6 x 1.4 cm; 70 grammes Réalisateur ‏ : ‎ Robert Eggers Format ‏ : ‎ Couleur, Cinémascope Durée ‏ : ‎ 2 heures et 17 minutes Date de sortie ‏ : ‎ 21 septembre 2022 Acteurs ‏ : ‎ Alexander Skarsgård, Nicole Kidman, Claes Bang, Anya Taylor-Joy, Ethan Hawke Doublé : ‏ : ‎ Anglais, Français Sous-titres : ‏ : ‎ Néerlandais, Français, Italien Studio  ‏ : ‎ Universal Pictures France

Lucie et sa licorne – Tome 10 – Celle qui murmurait à l’oreille des licornes de Dana Simpson

Achat : https://amzn.to/3eSEVHQ

Avoir une meilleure amie licorne est une expérience formidable, mais comme toutes les relations, cela demande du travail. Heureusement, le lien qui unit Lucie Howell, neuf ans, et la licorne magique Rosemarie de Céleste Museau, leur permet de s’amuser ET de s’occuper l’une de l’autre.

Chronique : J’ai vraiment apprécié cette histoire Bien que les deux livres précédents de Phoebe et sa licorne aient été agréables à lire, j’avais l’impression de lire la même série d’événements de manière légèrement différente. Cette collection était beaucoup plus variée et a également introduit quelques nouvelles idées et plaisanteries en plus de l’habituelle réflexion et de l’émerveillement autour de la licorne qui rendent cette série à la fois drôle et réconfortante, avec quelques sarcasmes et points de ringardise agréables.

Phoebe et Rosemarie sont de retour avec un autre livre rempli d’aventures et de réflexions sur la vie. Leurs conversations vont de la discussion d’une vache interrompue nommée Mabel au bain dans une baignoire (appelé chambre de bain par Rosemarie) en passant par le bain dans des étincelles magiques. Max est toujours le copain de Phoebe et Dakota est toujours son ennemie. Todd, le dragon, est toujours là à dégueuler des bonbons et les gobelins idolâtrent toujours Dakota et en font la star de leur opéra. Autant de pages amusantes, de vocabulaire enrichissant et de faits divers, comme le fait de ne pas donner de pain aux canards, ce qui leur coupe l’appétit pour des aliments plus nourrissants (Phoebe et Rosemarie en profitent pour pratiquer « l’amour vache »). Qu’est-ce que vous attendez ? Je parie que votre bibliothèque possède un exemplaire de ce nouveau titre divertissant.

ASIN ‏ : ‎ B09XT4S71H Éditeur ‏ : ‎ 404 Editions; Illustrated édition (25 août 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 176 pages ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1032404584