Le Secret de la force surhumaine de Alison Bechdel

Achat : https://amzn.to/3S53a4A

Après avoir exploré dans Fun Home et C’est toi ma maman ? les figures complexes de son père et de sa mère, c’est à la recherche d’elle même qu’Alison part avec ce nouvel ouvrage.

Chronique : Alison Bechdel est l’une des rares « anomalies d’oiseaux rares » à être un génie de la mémoire.
Deux autres maîtresses des mémoires qui me viennent à l’esprit sont Dani Shapiro et Joyce Maynard

« Le secret de la force surhumaine » est le mémoire le plus ambitieux d’Alison Bechdel, mon préféré.

Les graphiques « colorés » sont un excellent complément à la bande dessinée.
La collaboration pour la mise en couleur vient de la partenaire d’Alison : Holly Rae Taylor.

Ce livre couvre la vie de Bechdel jusqu’à près de 60 ans, l’éventail de tout cela, y compris des exercices/activités obsessionnels – course à pied, vélo, yoga, arts martiaux, spinning, tout cela pour établir son indépendance vis-à-vis des autres ; ses relations – généralement sacrifiées aux dépens de son désir d’isolement personnel et de réussite professionnelle ; le travail lui-même, et la lecture/philosophie/spiritualisme pour encadrer tout ce qu’elle vit, pour l’aider dans sa recherche sans fin. L’un des objectifs de sa vie est d’atteindre une sorte d’équilibre, d’effacer d’une manière bouddhiste la distinction entre le soi et l’autre – il n’y a pas de soi – et pourtant, la majeure partie de sa vie, elle est obsédée par elle-même – son travail, ses relations, ses engagements intellectuels, son corps, le tout considéré avec un certain amusement et une réserve froide. Elle se regarde, mais elle nous aide à voir nos propres vies, nos propres pulsions, notre travail et nos relations.

Bechdel fait du ski de fond et, comme cela lui arrive de temps en temps dans sa vie, atteint un état d’euphorie, de béatitude :

« Je sentais que ma vie entière s’étendait devant moi, bien au-delà de l’horizon du plateau des Allegheny. J’étais loin de me douter que j’allais la passer dans une quête ardue pour revenir à l’état dans lequel je me trouvais en ce moment. Et je ne parle pas de la Pennsylvanie. Bientôt, je perdrais cette prise immédiate et irréfléchie de la réalité. Je serais presque paralysé par des pensées de réussite, des pensées de soi. Je deviendrais mon propre pire obstacle. »

Comme dans les livres de Maman et Papa, elle utilise le cadre d’une question centrale – dans ce cas, la forme physique – pour se regarder et la rejoindre dans son regard sur nous-mêmes et la trajectoire de nos vies. Et comme dans ses autres livres, la littérature, les idées, infusent tout. Bechdel essaie de se comprendre par rapport aux romantiques tels que Wordsworth et Coleridge, aux transcendantalistes Emerson et Margaret Fuller, aux beat Gary Snyder et Jack Kerouac (note à moi-même : relire The Dharma Bums !), Adrienne Rich, divers textes bouddhistes.

Oh, il y a un point amusant sur son obsession pour la mode Bean/Patagonia pour alléger toute la lourdeur potentielle. Et j’aime la pièce sur Maria escaladant chaque montagne, comme Kerouac l’escalade avec Snyder, comme Coleridge et Wordsworth l’escaladent, comme Bechdel l’escalade, comme tous ces gens retournent à la nature pour le loisir et la spiritualité.

Elle est plus légère et plus drôle par endroits dans ce livre que dans ses deux autres mémoires, mais elle ne sourit ou ne rit toujours pas beaucoup dans cet ouvrage. Mais je n’ai jamais posé ce livre par ennui ou exaspération. Je suis fascinée par elle, je l’admire tellement, car moi aussi j’ai été concentrée sur les réalisations dans ma vie et moi aussi je lis pour me comprendre. J’ai envie de lire tout ce qu’elle lit !

Et l’illustration est bien sûr étonnante, comme toujours, avec quelques pages romantiques, plus lâches, pour nous faire comprendre qu’elle essaie quelque chose de plus fluide, moins confiné et étriqué que le simple travail sur panneaux. Mais ne vous laissez pas dissuader de lire ce livre par ce que je viens de dire. C’est l’une des grandes œuvres de bande dessinée dans une carrière/vie pleine de cette excellence pour Bechdel. Vous en apprendrez autant sur la culture américaine et sur vous-même que sur Bechdel et son objectif de remise en forme et de « force surhumaine ». A lire absolument ! !!

Éditeur ‏ : ‎ DENOEL; Illustrated édition (31 août 2022) Langue ‏ : ‎ Français Relié ‏ : ‎ 240 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2207131203 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2207131206

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s