Bayuk de Justine Niogret

Achat : https://amzn.to/3zJ5iIN

Une malédiction au cœur du plus sombre des bayous…

On raconte que c’est arrivé un soir sans Lune, au village de Coq-Fondu, dans l’endroit le plus reculé du bayou. Qu’une jeune fille a été maudite pour les crimes de sa mère, la pirate la plus redoutée des mers, qu’elle n’a jamais connue. Où qu’elle aille, les esprits iront aussi, la traquant sans merci.

Chronique : C’est une histoire vraiment originale, autant pour son univers, pour ses personnages, que pour son style. Il y a un aspect étrange à ce récit qui ne m’a pas lâché, un sentiment difficile à définir durant toute ma lecture, mais je ne le vois pas comme du négatif. Cette histoire m’a surtout amené en terrain inconnu, empli d’étrange, de fantômes de toutes sortes et de toutes formes.
Toma, Boone et Roi-Crocodile sont les pièces maîtresses de ce roman. Mais pas que. C’est leur histoire sans l’être. C’est l’histoire de leurs fantômes, des nôtres, d’une malédiction, au coeur du bayou, puis sur l’océan. Toma est la fille d’une pirate sanguinaire, l’Ecarlate, et elle va être maudite pour les crimes de sa mère. Pour survivre, elle part avec ses deux amis à la recherche d’une épave, mais rien ne sera facile durant leur voyage.
L’ambiance est un point primordial. Une atmosphère étouffante, spongieuse, difficile à respirer parfois. Comme celle du bayou. On s’enlise un peu, s’en défait, puis on prend l’air marin. On découvre les pirates, leurs codes, leur façon de vivre. L’autrice ne nous épargne rien, ni le sel, ni le sang, ni le goût des tortues de mer, tout passe sur notre langue.
Sur fond de légendes vaudous, de folklore des marais poisseux, l’autrice nous entraîne dans une histoire hors du commun, qui laisse un goût mi amer mi salé en bouche. C’est une histoire qui apporte des réflexions d’une étonnante profondeur. D’une philosophie pure et bafouée par les hommes. Elle nous guide, à travers ses personnages marquants, haut en couleurs, dans les tréfonds des âmes humaines. Mortes, vivantes, qui respirent encore ou qui vivent ailleurs. Je ne sais pas réellement quel sentiment poser sur cette histoire. J’ai passé un excellent moment, ça se lit vite, bien, ça interroge, ça gratte des choses, ça nous laisse tout sauf indifférent.
C’est de ces histoires qui laissent une trace, mais qu’il me faudra digérer pour savoir si j’ai adoré ou pas, ou un mélange.

  • ASIN ‏ : ‎ B09PZV9Z8L
  • Éditeur ‏ : ‎ 404 Editions (25 mai 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 299 pages
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1032405659

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s