Harry Potter Retour à Poudlard : une émission spéciale touchante mais sans magie

Décembre 2001. Des millions de spectateurs se ruent en salles pour découvrir les aventures d’un jeune sorcier, nommé Harry Potter. Vous en faisiez peut-être partie, tout comme l’auteure de ces lignes. C’était les débuts d’une grande saga cinématographique, qui nous aura accompagnés pendant presque dix ans.

Une décennie plus tard, l’heure est aux retrouvailles pour une bonne partie du casting, sur l’invitation de la plateforme HBO Max et des studios Warner. Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson sont bien évidemment de retour, aux côtés de quelques guests de qualité : Helena Bonham Carter (Bellatrix), Robbie Coltrane (Hagrid), Ralph Fiennes (Voldemort), Gary Oldman (Sirius) ou encore Tom Felton (Drago) pour ne citer qu’eux. 

Sur le papier, Retour à Poudlard s’annonce comme une madeleine de Proust, teintée de magie. Alors, le Retourneur de Temps a-t-il fonctionné ?

Touchant et émouvant, mais pas indispensable

Warner a mis les petits plats dans les grands, en posant ses caméras dans les décors même de la saga (que les fans peuvent découvrir dans les studios londoniens). Les premières images de l’émission ont ce quelque chose de magique : revoir les acteurs vagabonder dans les couloirs de Poudlard, se faire des embrassades chaleureuses dans la Grande Salle ou encore jouer au jeu des confidences dans la pièce à vivre des Gryffondor, cela fait quelque chose.

On se surprend, la larme à l’œil et le sourire un peu niais, en découvrant les acteurs présents… qui ont évidemment bien changé : le vieillissant mais non moins adorable Robbie Coltrane, les jumeaux Phelps qui arborent une belle chevelure brune, Helena Bonham Carter qui n’a rien perdu de sa verve… Côté nostalgie, Retour à Poudlard fait bien le travail : on a envie de se replonger dans l’univers et de se refaire les films. Mais surtout, cela nous donne un sacré coup de vieux.

Une fois l’introduction passée, l’émission s’amuse à décrypter un par un les films, à grande aide d’images d’archives. Les réalisateurs (Chris Columbus, Alfonso Cuaron, David Yates) viennent face caméra pour expliquer leur travail et leur approche sur la saga. Les acteurs se remémorent aussi leurs souvenirs. 

Si vous êtes un Potterhead, les images d’archives ne vous intéresseront pas forcément, surtout qu’on n’y apprend pas grand-chose… Ne vous attendez pas à de grosses révélations ou à des polémiques. Tout y est bien lisse, bien gentil.

Le trio enfin réuni.

Retour à Poudlard n’abordera pas le fameux sujet concernant J.K. Rowling. D’ailleurs, à défaut d’avoir reçu sa lettre d’invitation pour ces retrouvailles, l’écrivaine apparaît bien dans le documentaire, à travers des archives datant de 2019 (l’info est bien notée en gros, pour ne pas s’attirer les foudres de certains spectateurs). 

On regrettera aussi le peu de temps de présence à l’écran de certains invités, tels que Evanna Lynch (Luna), Alfred Enoch (qui fait clairement partie du décor) et Bonnie Wright (Ginny). Et pourtant en 1h45 d’émission, il y avait de quoi faire… Ne vous attendez pas aussi à une grande scène de retrouvailles avec tous les acteurs, qui sont dispersés en groupe de deux ou trois par scène. Covid et distanciation oblige ? 

Bref, Harry Potter : Retour à Poudlard n’est pas l’événement attendu, mais sait quand même jouer avec notre nostalgie. Ce que l’on retient surtout, c’est l’amour des acteurs pour cette saga (et ô combien Emma Watson est le cœur du trio), et la place qu’ils ont tous jouée dans cette aventure. Même ceux qui nous ont quittés et auxquels la partie In Memoriam rend hommage. 

Harry Potter : Retour à Poudlard, une émission spéciale à retrouver dès le 1er janvier à 9h30 sur Salto.

6 réflexions sur “Harry Potter Retour à Poudlard : une émission spéciale touchante mais sans magie

  1. Je suis assez d’accord avec l’article. J’ai passé un bon moment à regarder ce documentaire, j’étais contente de l’avoir vu, mais je n’ai pas ressenti le petit truc qui aurait pu me rendre nostalgique en tant que Potterhead. Comme je l’ai dit dans mon article, j’ai eu le sentiment que quelque chose s’était cassée en moi en regardant le documentaire, mais je n’arrive pas à savoir quoi.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s