Les ombres du désert de Parker Bilal, perdus dans les dunes…

La dernière page de Meurtres rituels à Imbaba s’achevait sur les images du World trade center en train de s’effondrer. Ce qui promettait une ambiance paranoïaque et explosive pour ce troisième volume des enquêtes de Makana. Las l’auteur a refroidi les attentes avec une intrigue qui s’éparpille beaucoup trop.

Les problématiques qui secouent l’Égypte et qui pourraient donner un bon polar ce n’est pas sa qui manque. Entre le sexisme d’état et religieux, la corruption rampante et la lutte contre le terrorisme, le Moyen-Orient est une mine d’or pour les conteurs d’histoires sombres. Le problème c’est que l’auteur a jugé bon de tous les incorporer à son récit. Créant ainsi un enchevêtrement d’intrigues qui se rejettent entre elles, rendant le récit inutilement complexe.

De plus l’auteur ne parvient pas à instaurer une véritable atmosphère dans ce village perdu de Siwa où l’on suit Makana qui pose des questions auxquelles les habitants répondent de manière évasive. On s’ennuie le temps que l’enquêteur rassemble les pièces du puzzle, le tout pour une intrigue qui se révèle prévisible sur bien des aspects.

Enfin c’est la première fois depuis que j’ai commencé à lire ses enquêtes que le caractère placide de Makana m’a paru incompréhensible, il est bien trop souvent spectateur de drames qu’il aurait pu éviter. Signalons aussi qu’il a tendance à se sortir indemne de situation épineuse de manière un peu trop aisée.

Une saga qui vaut toujours le détour de par le dépaysement qu’elle offre mais ce troisième opus se perd dans les dunes sableuses et fait miroiter une intrigue palpitante qui ne s’amorce que bien trop tard.

Résumé : Début 2002, peu après le 11-Septembre. Alors que les Israéliens assiègent Ramallah, une forte tension agite les rues du Caire, où Makana file tant bien que mal la Bentley de Me Ragab, que sa femme pressent d’adultère. En réalité, l’avocat va voir sa protégée, Karima, une jeune fille gravement brûlée dans l’incendie de son domicile. La police croit à un accident, il soupçonne un crime d’honneur commis par le père de la victime, un djihadiste en cavale. Makana se rend à Siwa, oasis à la lisière du désert libyen, pour se renseigner sur la famille de Karima, mais il s’y heurte à l’hostilité des autorités, qui appliquent la loi à leur manière et se méfient des étrangers. Pire, il est accusé de deux meurtres barbares qui l’éclairent sur une donnée majeure de l’équilibre local : la présence de gisements de gaz…

Éditeur ‎Le Seuil (2 février 2017)
Langue ‎Français
Broché ‎432 pages
ISBN-10 ‎2021238083
ISBN-13 ‎978-2021238082

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s