Un verre de colère (23 février 2017) de Nassar,Raduan

« Je restai à l’attendre déjà tendu et prêt, savourant en silence le coton du drap qui me couvrait, et bientôt je fermais les yeux pensant aux artifices que j’emploierais (parmi tous ceux que je connaissais), et sur ce je repassais seul dans ma tête tant de choses que nous faisions, comment elle vibrait aux signes initiaux de ma bouche et à l’éclat que je forgeais dans mes yeux où je faisais affleurer ce qui existait en moi de plus louche et de plus sordide, sachant qu’elle, transportée par mon envers, devrait crier : c’est ce salaud que j’aime ». Raduan Nassar a publié trois livres avant d’abandonner la littérature au début des années 1980. En 2016, il a reçu le prix Camões, le plus prestigieux prix littéraire de la langue portugaise. Roman devenu culte au Brésil et redécouvert dans le monde entier, Un verre de colère est un bijou – indiscret – d’ingéniosité.

Chronique :  Le récit de Nassar brosse le portrait d’une femme aux multiples facettes, allant du désintéressement total à la perversité la plus noire, qui vit dans un monde qu’elle s’est aménagé au milieu des autres, qu’elle aide de toutes ses forces et de toutes les manières possibles, mais où elle restera définitivement seule. Un étrange récit, écrit avec une grande finesse et une profonde connaissance de l’âme humaine, qui laisse cependant un goût amer.

Note : 8/10

 

  • Poche: 96 pages
  • Editeur : Folio (23 février 2017)
  • Collection : Folio

51ghM7f8CPL._SX301_BO1,204,203,200_.jpeg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s