Quand ça va/quand ça va pas (2 mars 2017) de Michel Cymes

Une double page par organe: la page de gauche pour montrer l’organe en bonne état, la page de droite pour répondre aux questions que se pose l’enfant s’il a mal à cet organe et le bas de la page pour dire ce que fait le docteur.

Chronique : Utile pour les enfants qui s’intéressent pour la première fois à leur corps et aussi aux parents qui n’arrivent pas à bien expliquer les rudiments du corpsMichel Cymes arrive avec des petits traits d’humour sur la façon de décrire son corps mais reste un ouvrage fiable et sérieux.
On y apprend pas mal de choses et les sujets sont divers puisque l’auteur parle aussi bien du pourquoi faut-il se moucher ? Qu’est-ce que la fièvre ? Pourquoi doit-on porter un plâtre ? Pourquoi j’ai les cheveux blonds et ma voisine les cheveux noirs ?
Ce livre convient bien également aux personnes n’ayant pas l’habitude de lire beaucoup car les passages concernant chaque personnalité tiennent sur environ deux pages. Puis, il y a de nouveau deux pages sur un autre sujet, et ainsi de suite. Cela se lit donc très facilement et on peut bien sûr parcourir le livre dans le désordreUne sorte de « guide di Zizi sexuel » où Michel Cymes mêle la culture et le médical pour les enfants. Les textes sont courts et la mise en page très attrayante. On peut le mettre de côté et le reprendre dès que l’on a un instant de libre et l’humour est toujours présent. Très beau livre à recommander.

Note : 9/10

 

  • Editeur : Clochette (2 mars 2017)
  • Langue : Français

1540-1.jpeg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s