Mon drôle de cheval (1 février 2017) de Didier Lévy et Matthieu Roussel

En Mongolie, tout le monde a un cheval. Sauf le père du narrateur : lui a un taxi-bus pour touristes, sorte de combi-customisé avec clim et wifi. « Il faut vivre avec son temps ! proclame-t-il. Le cheval, c’est dépassé. » Mais le petit garçon rêve quand même d avoir un cheval à lui, un de ces superbes destriers sauvages qui galopent dans la steppe. Il décide de s’en fabriquer un …

Chronique: Didier Lévy nous offre un vrai conte qui se déroule en Mongolie sur le conflit entre tradition et modernité. C’est une histoire qui traite de liberté et d’amitié entre un enfant et son cheval. Les personnages en 3D peuvent être un frein pour les parents mais ne vous y tromper pas, les illustrations de Matthieu Roussel donnent de la profondeur à l’histoire et lui donne vie pour offrir à chacun un livre drôle avec des détails humoristiques. L’idée d’avoir rendu ses personnages en trois dimensions en fait des figurines qui attire l’enfant sur la modernité du récit et de cette relation père/Fils qui se forme au long de ce très beau livre. À lire et à relire avec grand plaisir pour s’évader dans des contrées mongoles.

Note : 9/10

 

  • Album: 40 pages
  • Tranche d’âges: 3 années et plus
  • Editeur : SARBACANE (1 février 2017)
  • Collection : ALBUMS (HORS CO

51-bleR4e2L._SX481_BO1,204,203,200_.jpeg

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s