Mon grand imagier Engins et véhicules (23 février 2017) de Holly Bathie et Marta Cabrol)

Les tout-petits pourront se familiariser avec toutes sortes de véhicules et leur utilisation. En observant et en apprenant à nommer les choses représentées, ils enrichiront leur vocabulaire. Les mots illustrés sont organisés par thème : à la ferme, sur un chantier, au parc.

Chronique : Voici le livre qu’il vous faut pour votre garçon. Un imagier sur les Engins et véhicules ça ne se refuse pas. Ce très beau livre est d’un grand format avec des pages cartonnées qui en assure la solidité. Il se présente par des doubles pages à thème . On y apprend aussi bien les couleurs que les formes. Le livre est vraiment très bien fait, il permet un apprentissage facile et ludique.

Note : 9/10

  • Tranche d’âges: 3 – 5 années
  • Editeur : Usborne (23 février 2017)
  • Collection : Mon grand imagier

51oeEM1yYTL._SX435_BO1,204,203,200_.jpg

Chats et chiens – Cherche et trouve (12 janvier 2017) de Kirsteen Robson et Gareth Lucas

De nombreux chats et chiens, ainsi que d’autres animaux, à repérer, compter et comparer. Les illustrations très colorées et les jeux d’observation proposés séduiront les enfants. Ils auront plaisir à résoudre les énigmes visuelles en famille ou entre amis.

Chronique : Merci à Usborne pour ce superbe Cherche et trouve.Ce joli livre à la couverture cartonnée et aux charmantes illustrations colorées, joyeuses et foisonnantes va ravir les jeunes lecteurs. Ils vont aimer chercher des détails qui fourmillent au milieu de cette multitude de chats et chiens. Les recherches ne sont pas très difficiles et sont donc adaptées à de jeunes enfants. À chaque page, il y a plusieurs choses à trouver ou à compter. Des animaux, des fruits, des objets… il faut aussi parfois différencier certains chiens et ou chats avec une particularité physique par rapport aux autres. Petit bonus très pratique : il y a toutes les réponses à la fin de l’ouvrage.

Note : 9/10

  • Relié: 32 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : Usborne (12 janvier 2017)
  • Collection : CHERCHE TROUVE

61nudlc6k1l-_sx409_bo1204203200_

La poudre et la cendre (8 février 2017) de Taylor Brown

Ils fuient. Dans l’Amérique sauvage, au rythme de folles chevauchées, deux adolescents ont décidé de sauver leur peau.
Callum, jeune orphelin de quinze ans, est un cavalier hors pair. Ava, dix-sept ans, est enceinte. Pris dans la violence de la guerre de Sécession, les voici poursuivis par des chasseurs de prime. Commence une course éperdue sur des terres de désolation, à la recherche d’une vie meilleure. Bivouaquant dans le froid, se nourrissant de bêtes abattues, ils sont l’unique horizon l’un de l’autre.
Joyaux brut dans la lignée des œuvres de Cormac McCarthy et des films de Quentin Tarantino, La poudre et la cendre nous transporte tambour battant dans une épopée remplie d’amour, de sang et de poussière.

Chronique : Un livre qui ne laisse pas indifférant. Voici un livre qui se mérite, un peu comme certains films de Malick, la plume de Taylor Brownc est telle un pinceau prenant son temps sur la toile, là où une phrase suffirait pour décrire un vol d’oiseaux lui en fait des caisses. On est loin de Kerouac et de ses petites balades peinardes sur la route avec son pote quoiqu’il se passe maman est là qui lui enverra un mandat. Ici c’est l’Amérique des paumés, ravagée par la guerre de sécession vivent les parias, les exclus volontaires ou non du système, les mendiants, les aveugles, ça survit. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, le héros Callum est envoyé avec les ordres du Colonel à leur troupe de voleurs de chevaux pour trouver de la nourriture pour leurs hommes. En cherchant la maison la plus proche, il rencontre une jeune fille, Ava, et essaie de la sauver de son sort. Ensemble Callum, son cheval Reiver, et Ava font leur chemin, parfois à cheval, parfois à pied, de sa maison familiale en Virginie. Ils font lentement leur chemin à travers le carnage et la destruction apportée par la guerre. En dépit de leurs craintes, malgré un paysage changeant et les dangers de l’homme, l’animal et la nature partout, avec chaque jour et chaque nuit son propre spectacle d’horreur nouvelle, il y a une facilité à la fois qui permet à Callum et Ava et permettre de mettre en peine leur confiance Lentement, naturellement, doucement ils deviennent une équipe par choix. La prose de Brown est magnifique, une superbe découverte.

Note : 9,5/10

  • Nombre de pages  : 305 pages
  • Editeur : Autrement (8 février 2017)

61FC84uVB1L._SY346_.jpg

 

Bientôt amoureuse (2 février 2017) de Aurore Meyer et Marygribouille

Comment décrire les mystères de l’amour ? Il semble si difficile d’en donner une définition exacte et c’est bien cela qui fait son charme !
Ce sujet touche tout le monde, contrairement à ce que peuvent penser certains adultes qui répètent à leur préado  » Ce n’est pas de ton âge  » ! Or, à tout âge de la vie, c’est compliqué d’en parler. On aime de façon différente mais on a autant de mal à poser des mots sur ces sentiments, que l’on ait 8 ans, 10 ans, 30 ans ou 70 ans. Cette Bulle d’air aborde sans tabous le sentiment amoureux sous toutes ses formes, en 4 parties:
TOI = TOI: Tu n’es pas encore amoureuse ou tu hésites entre amitié et amour ? Quelques conseils pour te guider…
Toi + LUI: … c’est pour la vie ? Pas si sûr, mais pour que ça dure et pour construire ton histoire au quotidien, il faut déjà apprendre à le comprendre. Prête ?
toi + les autres: Entre petit copain et copines, entre amour et amitié, pas facile de tout concilier quand tout se chamboule dans ta tête et dans ton cœur !
TOI – LUI: Toi sans lui ou toi après lui, tu es en mode survie… Comment gérer son absence, qu’elle soit temporaire ou définitive ?
Alors, bientôt amoureuse? La lectrice aura enfin toutes les cartes en mains pour pouvoir répondre à cette grande question qui la taraude..

Chronique : Pas toujours simple de parler de l’amour notamment avec les enfants. Mais ce livre est une vraie pépite et sans être un guide l’auteur aborde vraiment toutes les questions que peuvent se poser une ado, d’ailleurs le tutoiement est utilisé pour le lecteur, ce qui amène une réelle proximité à la lecture, il n’y a pas de langue de bois par contre il y a quelques termes un peu compliqués à comprendre à 10 ans mais pas impossible non plus. Livre très bien conçu, idéal pour les enfants qui se posent beaucoup de questions

Note : 9,5/10

  • Relié: 80 pages
  • Editeur : De la Martinière jeunesse (2 février 2017)
  • Collection : Bulle d’air

51houpuhyyl-_sx372_bo1204203200_

Dis, où tu habites ? (9 février 2017) de Francoise De guibert et Clemence Pollet

Où vivent la souris, le bousier, le renard, l’araignée argyronète…? Dans un trou, dans une grotte, dans le terrier d’un autre, dans un nid de bulles… Certains construisent pour pondre, d’autres pour se cacher, d’autres pour hiberner. Certains sont bâtisseurs et créent des architectures incroyables, d’autres sont astucieux ou roublards et préfèrent investir l’abri d’un autre animal. Tous ont développé des techniques particulières pour s’adapter à leur environnement et s’abriter.

Chronique : Ce livre documentaire est accessible aux enfants pour connaître toutes les astuces de ces animaux, petits ou grands, connus ou plus rares, proches ou lointains. pour aménager leur « maison ». C’est donc un documentaire sur les animaux idéals pour se familiariser avec les animaux du quotidien et de leurs habitats ou tout simplement jouer avec votre enfant afin de savoir ce qu’il connaît comme animal. Les illustrations mettent en évidence le texte très bien écrit. Le petit format carré et les pages cartonnées permettent une manipulation facile et durable.

Note : 9/10

  • Relié: 96 pages
  • Tranche d’âges: 9 – 12 années
  • Editeur : De la Martinière jeunesse (9 février 2017)
  • Collection : DOCUMENTAIR

51zglskpujl-_sx471_bo1204203200_

Pour l’amour de Mathilde (1 février 2017) de Louis Caron

Printemps 1939. Henri Ramier, peintre français renommé, est accueilli au Canada français par Félix Métivier, le plus important entrepreneur forestier de son pays, qui lui ouvre les portes de son royaume. Henri est séduit par la démesure de la nature… et par la forte personnalité de Mathilde Bélanger, l’infirmière aux longs cheveux blonds et aux épaules carrées, qui veille sur les milliers de bûcherons répartis dans l’immensité de la forêt. Mais comment la jeune femme a-t-elle pu s’amouracher de ce « Français de France » qu’elle dépasse d’une tête – et qui pourrait être son père ? Une idylle s’amorce. Mais l’affaire est mal vue dans ces contrées où les premiers échos de la guerre européenne se font entendre. Lorsque Henri rentre dans son Gers natal, les amants sont persuadés qu’ils ne se reverront jamais. Jusqu’au jour de 1943 où Mathilde, au terme d’une formation en radiocommunication en Ontario, est parachutée en mission dans le sud de la France…

Chronique: Un magnifique livre d’amour sous fonds historique qui ce lit d’une traite. C’est un livre très dense à décrire par sa complexité mais l’émotion et les sensations vécues font que le livre nous arroche. L’histoire en elle-même ne porte pas de nombreux rebondissements en son sein, là n’est pas le but. Il s’agit d’un combat, un pan de vie où les liens entre les êtres en réalité forgent le ciment de ce récit. Louis Caron essaie de nous faire douter tout le long du livre quant au but tout en tournant autour du pot . C’est pareil pour l’événement qui amène « le choix  » à faire . Ce livre c’est surtout l’espoir qu’il donne de savoir que peut-être un jour on vivra un amour aussi fusionnel que les deux héros et surtout que l’espoir et l’acharnement amène toujours la chose désirée .En définitive, un très beau roman envoûtant !

Note : 9/10

  • Broché: 352 pages
  • Editeur : Archipel (1 février 2017)
  • Collection : Roman français

51yhkrvlhjl-_sx317_bo1204203200_

 

Black Friday (1 février 2017) de James Patterson

Vendredi 4 décembre au matin. Le FBI est déjà sur les dents. Ils sont à peine une poignée, vétérans de la guerre du Vietnam rassemblés en un groupe nommé Green Band, et pourtant ils font trembler les États-Unis. Leur leader, le colonel David Hudson, réclame pour ses pairs un traitement compensatoire et, surtout, la reconnaissance de leurs sacrifices consentis durant le conflit par le gouvernement. Si ces revendications ne sont pas entendues, Wall Street, symbole de la toute-puissance financière américaine, sera rayé de la carte. Walter Trentkamp, le chef du FBI, ne peut seul faire face à l’imminence de la menace. Il contacte Arch Carroll, spécialiste mondial en la matière. Épaulé par Caitlin Dillon, une avocate pleine de ressources, il entame une course contre la montre : les bombes doivent exploser l’après-midi même, à 17 h 05

Chronique :Un thriller au suspense haletant, avec un ambiance vraiment suffocante, malsaine et intrigante, rythme frénétique et endiablé. Que demande-t-on à un bon polar ? Une intrigue qui captive notre attention du début à la fin, un vrai bon gros méchant, une victime très naïve mais au final très combatif. Ce thriller nous retient du début à la fin et l’on tremble avec le colonel Dave Hudson tout le long de ses sombres aventures et dès ses péripéties qui s’enchaînent sans répit. L’intrigue se met immédiatement en place avec une efficacité redoutable. L’action, la montée de la tension… tout cela est habilement construit, à la manière américaine. Les chapitres sont très courts. La lecture est rapide. Pas de prise de tête

Note : 8,5/10

  • Nombre de pages  : 450 pages
  • Editeur : Archipoche (1 février 2017)

51rvtv2AQlL.jpg