Têtes de dragon (2 novembre 2016) de David Defendi

Tuer un homme n’a jamais fait peur à Christo, cet ancien légionnaire qui a passé sa vie à mentir, bluffer, trahir ceux qui croisaient sa route. Alors qu’il est incarcéré à Fresnes, la DGSI lui propose d’infiltrer un réseau de trafiquants d’antiquités chinoises en échange de sa libération. Mais, pris en étau entre les mafias chinoises et les flics, sa marge de manoeuvre est étroite…

Critique : Une très belle surprise que ce polar de David Defendi. On lit ce court roman comme on regarde un film policier. Dès les premières pages on entre dans le vif du sujet avec Christo qui à cause d’une partie de cartes qui tournent mal va se faire arrêter et finir en prison. Il va être assez rapidement contacté par un agent de la DGSI pour infiltrer un réseau de trafiquants d’antiquités chinoises pour gagner sa libération. On ne sait pas vraiment la motivation de l’agent quant à la libération de Christo. David Defendi a une écriture qui va droit à l’essentiel, il ne nous abreuve pas de description sans fin et place son intrigue dans un contexte totalement actuel, évoquant aussi bien le djihad en Syrie que la population carcérale. En effet, l’infime proportion d’Asiatiques derrière les barreaux peut surprendre. N’en tirons aucune conclusion hâtive sur une communauté dont la discrétion est légendaire. En lisant le livre de David Defendi, soyez prêts à fouiller le vice et le cynisme, à côtoyer le mensonge et la trahison, le chantage et le crime.

Note : 8,5/10

 

  • Broché: 216 pages
  • Editeur : Editions Albin Michel (2 novembre 2016)
  • Collection : LITT.GENERALE

518hGfwL9-L._SX338_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s