Secrets enterrés (3 novembre 2016) de Kate WATTERSON

Ellie MacIntosh, inspecteur de la crim à Milwaukee, dans le Wisconsin, se rend dans le nord de l’État à la suite d’un coup de fil de son grand-père, qui a découvert une tombe anonyme sur sa propriété. Arrivée sur les lieux, Ellie comprend que son aïeul lui cache quelque chose lorsqu’il prétend tout ignorer de l’identité du squelette… Mais, rappelée d’urgence par son supérieur, elle n’a pas le temps de creuser la question. Chad Brown, un agent de patrouille, vient d’être assassiné, à peine une semaine après Fielding, un collègue dont il était très proche…

Critique : Ellie est une jeune femme policière. Un jour, son grand-père lui téléphone pour lui demander de venir chez lui car il a un problème. Comme ce n’est pas souvent qu’Ellie reçoit un appel de son grand-père, elle y va sans hésiter une seule seconde. En effet, son grand-père a bien un problème qu’il faut gérer : il vient de retrouver un squelette au bord du lac sur une terre qui lui appartient. Une tombe à moitié creusée et sans cercueil. La jeune femme comprend tout de suite qu’il faut prévenir les autorités pour en savoir d’avantage sur ce mystérieux squelette qui n’a pas l’air récent.
Pendant ce temps là, en ville, Deux meurtres de policiers ont lieux sur une courte période. le chef de la police Metzer met sur l’affaire Ellie et l’inspecteur Grasso. Il s’allie avec Santiano qui a été sur place lors du deuxième mettre. Les policiers n’aiment vraiment pas quand on s’en prend à leurs collègues et vont tout faire pour découvrir qui se cache derrière ses assassinats. Pour eux, il ne peut s’agir que d’un professionnel…
On entre sans mal dans l’histoire. Le style de l’auteur est simple et agréable à lire. Les chapitres ne sont pas trop longs, le rythme du roman s’accélère au fur et à mesure de la lecture et le suspense est bien entretenu. Les personnages sont sympathiques, on les suit avec plaisir dans leurs enquêtes. Le parallèle entre les deux époques est fascinant ; il relate en temps réel le meurtre du cadavre inconnu et le temps présent avec l’enquête qui a lieu plus de cinquante ans plus tard.  Le dialogue intérieur du tueur nous fait échafauder les scénarios les plus fous à mesure que l’intrigue se déroule. Un livre passionnant qui fait ressurgir les secrets de famille, des secrets de liaisons que l’on voudrait garder pour soi et qui engendre bien des sacrifices que l’on doit « traîner » sa vie durant.

Note : 9/10

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (3 novembre 2016)
  • Collection : SANG D’ENCRE

51xibcZw8lL._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

 


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s