Une nuit, Markovitch (25 août 2016) de Ayelet Gundar-Goshen

1939. Zeev Feinberg et Yaacov Markovitch quittent leur petit village de Palestine, direction l’Allemagne, où ils ont pour mission d’épouser de jeunes Juives afin de les sauver des griffes des nazis. De retour chez eux, ils leur redonneront leur liberté en divorçant. Mais si Zeev a bien l’intention de retrouver la femme qu’il aime et son enivrant parfum d’orange, Yaacov, lui, ne tient pas à laisser partir Bella,  » la plus belle femme qu’il ait vue de sa vie « . Cette dernière est pourtant déterminée à se séparer de lui…

Critique : C’est d’ailleurs à la suite, de l’une d’elles, que les deux hommes se font embarquer pour l’Allemagne avec comme dessin d’épouser une jeune femme juive, non pas part amour, mais afin de les sauver. Alors que ce roman pourrait n’être qu’une simple chronique de village, par forcément très intéressante, elle est prenante. Les personnages sont forts et entiers, au point qu’ils prennent une dimension presque mythologique, comme doivent sans doute l’être des premiers colons. Ils grandissent, évoluent, changent sur une trame de départ assez simple : l’amour, le désir, le rejet, le refus. le récit est truffé de petits détails qui font penser au réalisme poétique, la poésie ayant une place importante dans la vie de certains personnages : femme exhalant une odeur d’orange, dont le fils sent la pêche, connexion par-delà les mers et les continents. Pour autant, tout n’est pas rose et tout ne se résout pas dans la joie : les immigrants ont apporté avec eux les souvenirs parfois insurmontables de la vieille Europe. Un roman gourmand, poétique, drôle, entre ombre et lumière que j’ai pu découvrir. Cette fable historique et amoureuse est à savourer doucement sous les feuillages des fruitiers de l’été indien qui approche.

Note : 8,5/10

 

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (25 août 2016)
  • Prix : 23 euros

51sUV8wa5zL._SX309_BO1,204,203,200_.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s