La Fosse aux lions (16 juin 2016) de Adèle Tariel et Jérôme Peyrat

La vie est belle pour Léon; la savane s’offre à lui. Mais Léon a «  » les dents longues «  » et un seul rêve : devenir riche et célèbre ! Pour ça un moyen Passer à la télé en participant à l’émission La fosse au lions.

Critique : Une très jolie histoire que celle de Léon qui nous présente un sujet qu’est la célébrité! Ce livre est très actuel avec la monté de ta télé réalité on y voit aussi un parallèle avec  l’envie de plaire, de la popularité , c’est un album qui présente aux enfant que c’est pas si superbe de vouloir à tout prix l’amour de tous. Les dessin de Jérôme Peyrat déverse avec merveille une touche de jaune et de beauté sous la belle plume de Adèle Tariel qui nous offre encore un très belle album que l’on souhaite relire dés fermer.

Note : 9,5/10

 

  • Album: 36 pages
  • Editeur : Editions du Ricochet (16 juin 2016)
  • Prix : 14,70 euros

 

Félicitations, c’est une FIV !: Le parcours drôle et vrai d’une PMA heureuse (Témoignages & Documents) (2 mars 2015) de Karine Degunst

« Félicitations, c’est une FIV! » dissèque ces années éreintantes et douloureuses passées en Procréation Médicalement Assistée. Sans pathos, mais avec sarcasme, Karine Degunst nous plonge dans cette course à la procréation, ce gigantesque saut d’obstacles, ce marathon psychologique, en n’omettant aucune étape de ce tour de force.

Critique : Bref mais intense, un livre qui se lit tout seul, c’est simple, efficace, on passe vite de la tristesse au rire, pour ceux qui n’ont jamais été confrontés à cette question, c’est une belle introduction, surtout alors que les problèmes de fertilité sont de plus en plus nombreux. Le livre traite d’un sujet grave avec dérision voire cynisme!  On suit l’histoire de l’auteur du début jusqu’à l’heureux dénouement , elle ne nous épargne pas les aspects les plus durs mais elle reste digne et pudique. Un témoignage utile et touchant qui peut servir aux personnes qui ont des difficultés à avoir un enfant et envisagent la FIV. Cela peut aider à dédramatiser et espérer de beaux jours après les mauvais moments. Cela peut aussi aider les proches qui pourront être plus à l’écoute et peut être plus patients.

Ce livre décrit avec humour et justesse le quotidien des couples dans la longue aventure de la PMA. Très bon livre relatant exactement tous les états d’âme par lequel passent les femmes en désir d’enfant.

Note : 9,5/10

 

  • Broché: 152 pages
  • Editeur : PIXL (26 mai 2016)
  • Prix : 7,90 euros

41WwjB6VjQL._SX297_BO1,204,203,200_.jpg

 

Aventures à Guedelon 2 : Le maitre-chêne (19 mai 2016) de Danielle Martinigol

Les jumeaux Pierrel et Tim vivent de nos jours au chantier médiéval de Guédelon. Les voilà obligés d’accompagner Nouranne, la turbulente cousine de leur amie Najoie, en visite scolaire au château. Mais à peine arrivée, Nouranne disparaît. La situation devient très embarrassante pour les trois amis. Et si la jeune fille avait trouvé le chemin pour remonter le temps jusqu’au Moyen-âge ? Pourront-ils aller la récupérer ? C’est d’autant plus urgent qu’il se déroule des évènements bien mystérieux dans la forêt de Guédelon…
Un nouveau volume plein de péripéties qui fait la part belle au travail du bois

Critique : Connaissez-vous le château de Guédelon , magnifique projet qui consiste à bâtir un château du Moyen-Age avec les matériaux et les techniques de l’époque. En plus de visiter le château en construction, on peut voir les artisans et ouvriers au travail et les écouter expliquer ce qu’ils sont en train de faire, après un très bon tome 1 voici la suite  des aventure de Pierrel, Tim  et Najoie .
On adore parcourir Guédelon à leurs coté cotés. Loin d’être tous sages, ils se sont complétés à merveille pour résoudre ce mystère. L’histoire est prenante, on a envie de savoir ce qui va se passer. On apprend beaucoup de choses sur le château, sa construction, sur le Moyen-Age.
L’histoire et fluide et c’est un livre qui se lit d’une seule traite. Une superbe suite aussi bonne que le premier tome.

Note : 9/10

 

  • Poche: 125 pages
  • Editeur : ACTUSF (19 mai 2016)
  • Collection : Aventures à Guédelon
  • Prix : 5 euros

 

51g7zPM6y3L._SX341_BO1,204,203,200_

Le Dernier Chant d’Orphée (20 août 2015) de Robert SILVERBERG

0n dit qu’il pouvait, par son chant, charmer les animaux et les arbres. Sa voix fit chavirer les sirènes elles-mêmes. Mais son coeur appartenait à Eurydice, et lorsque la mort vint la lui ravir, Orphée se présenta aux portes des enfers, armé de sa seule lyre, afin de reprendre à Hadès l’âme de sa bien-aimée. Robert Silverberg est l’un des derniers maîtres de la science fiction américaine. Mais c’est dans la veine de Gilgamesh, Roi d’Ourouk que l’auteur des Monades Urbaines et du Cycle de Majipoor revient pour cette réécriture épique du mythe d’Orphée. Un roman inédit qui est un véritable événement.

Critique : Robert Silverberg retrace ici l’histoire d’Orphée, héros de la mythologie grecque bien connu : de l’acquisition de son don pour la musique et de sa lyre à son aventure avec les Argonautes pour aller chercher la Toison d’Or, en passant par la perte d’Eurydice.

Ce petit roman est très bien écrit, cela ne fait pas de doute, c’est presque poétique parfois, explorant le thème du destin.Les amateurs d’histoire ancienne et de mythologie seront satisfaits d’y retrouver tous les éléments connus du mythe : l’ascendance divine d’Orphée ; son règne dans sa Thrace natale ; son talent incomparable pour la musique ; son amour pour Eurydice et la douleur de sa perte ; sa participation à la quête de la Toison d’or ; et enfin sa triste et douloureuse fin aux mains des Ménades.Parmi la multitude d’épreuves et d’aventures relatées par le poète, deux épisodes en particulier se distinguent : celui de la perte d’Eurydice et celui de la quête de la Toison d’or. Rien de très fantasy ou fantastique non plus ici, si ce n’est le merveilleux intrinsèque à la mythologie. Dans un sens ce roman  fait pensé à « Lavinia »d’Ursula le Guin, où l’auteur raconte l’histoire de ce personnage mythologique à la première personne et d’une manière plutôt réaliste, mis à part quelques fantômes et autres créatures mythologiques.  Au final, Silverberg réussit à rendre ce demi-dieu tout à fait humain, pétri de questions existentielles et victime de tous les sentiments, toutes les émotions.

Note : 9,5/10

  • Broché: 200 pages
  • Editeur : ActuSF (24 octobre 2012)
  • Collection : Perles d’épice
  • Prix : 12 euros

51ruTkY8CkL._SX359_BO1,204,203,200_

 

Huit mois pour te perdre (23 juin 2016) de Marie-Diane Meissirel

Emma est française, expatriée en Croatie, elle y conseille le ministère de la justice. Dunja est croate. À soixante ans, elle aimerait prendre sa retraite mais doit travailler pour gagner sa vie et entretenir son fils musicien.
Les deux femmes ont un lien : le bébé d’Emma, Bruno, dont Dunja est la nourrice. Alors qu’Emma s’absente souvent pour son travail, Dunja et Bruno fusionnent et l’amour de Dunja pour l’enfant ne cesse de grandir. Le quotidien de ces trois personnages n’est pas parfait, mais ils ont trouvé un certain équilibre. Jusqu’au jour où Emma, rentrant de voyage, apprend que son appartement a été cambriolé et que Bruno et Dunja ont disparu. Ces deux événements pourraient-ils être liés au passé d’Emma qui a longtemps travaillé sur les questions de crimes de guerre dans la région ? Qu’est-il arrivé à Bruno et Dunja? Emma arrivera-t-elle à les retrouver à temps ?

Critique : Un titre sur fond d’entrée en Europe d’un pays tout juste sorti du terrible conflit yougoslave. Ce roman à deux voix montre un chassés-croisés entre deux femmes où la dualité d’être maman n’est pas simple tout les jours. Un court roman qui transpire la nostalgie d’une époque révolue où ce livre met en place les idéaux de la justice. Un tres beaux livre qui ce lit très rapidement.

Note : 9/10

 

  • Broché: 172 pages
  • Editeur : Editions Daphnis et Chloé (23 juin 2016)
  • Prix : 17 euros

41vXQFO0xsL._SX338_BO1,204,203,200_

 

Timoté – Mon grand cahier de jeux (2 juin 2016) de Mélanie COMBES et Emmanuelle MASSONAUD

Des pages d’activités, des coloriages, des stickers : voilà ce que propose ce grand cahier plein de ressources pour des heures de découvertes et d’amusement seul. Et pour jouer en famille ou avec les copains, des jeux de cartes à détacher !
Autant d’activités pour s’éveiller et apprendre en jouant !

Critique :  Super cahier, avec de très nombreux thèmes. Pour chaque thème, une page décor  est fournie.
Également des autocollants en plus avec des lettres, motifs, et étiquettes de livre/cahier.
Comme d’habitude avec Timoté, chouettes dessins très mignons.
Bon à savoir : la colle au dos des autocollants permet de les décoller sans résidus de colle, ce qui peut d’avérer pratique, quand votre tout petit colle les autocollants partout dans la maison.
L’enfant pourra ainsi s’amuser, apprendre des choses. Les thèmes des différentes activités sont vraiment variées .Très bon livre pour les petits.

Note: 9/10

 

  • Album: 24 pages
  • Editeur : Grund (2 juin 2016)
  • Collection : TIMOTE
  • Prix : 5,95 euros

51JeSPz+UqL._SX370_BO1,204,203,200_.jpg

 

Mes chansons du monde (19 mai 2016) de Séverine CORDIER

Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l’enfant recherche dans l’illustration le petit bouton qui déclenchera la musique.
C’est à un tour du monde en chansons que nous invite cet ouvrage joliment illustré. Au fil des pages, on voyage en Italie ( Giro tondo), en Chine ( Nan Ni Wan), en Russie ( Kalinka), au Maroc ( Nini ya momo) ou encore en Amérique du Sud ( La cucaracha) et aux États-Unis (Old Mac Donald). Une première approche ludique des langues pour les petits.

Critique : Les petites chansons sont très jolies et les illustrations sont pleines de tendresse et de douceur. C’est vraiment mignon comme tout et parfait pour les tout-petits. Les puces sont très sensibles et le volume n’est pas trop élevé. Ce livre a donc des pages d’excellentes qualités, les chansons sont mélodieuses, les voix chantent bien, les piles durent plus longtemps que les autres.
C’est un super cadeau pour les tout petits 😉

Note : 9/10

  • Album: 12 pages
  • Editeur : Grund (19 mai 2016)
  • Collection : Mes premiers livres sonores
  • Prix: 9,95 euros

51m0RMfRWOL._SX447_BO1,204,203,200_.jpg