Tambours de guerre -Poche – 14 octobre 2015 de Serge Brussolo

L’ouvrage:
Après avoir été endoctrinée par des fanatiques, Elona Addair a brûlé sa galerie de peinture. Elle exposait, entre autres, les tableaux de Zac Blasco. Ces tableaux représentaient des tueurs en série.

Critique:
Même si on retrouve la patte de Serge Brussolo on à l’impression que les écrits fantastiques de l’auteur sont plus riches que ses policiers, du moins concernant ceux récemment publiés.

En général chez Brussolo, on apprécie le héros. Ici, l’héroïne (Naomi) est sympathique, mais elle est trop effacée, elle passe trop vite au second plan pour être vraiment intéressante. Tout se joue à côté d’elle et presque à son insu. Elle est un enjeu, à un moment, mais on s’en rend compte que trop tard.

Comme dans d’autres romans, Serge Brussolo montre la folie à grande échelle. D’habitude, on trouve cela remarquable, et on est époustouflé que l’auteur pousse le raisonnement si loin.

L’intrigue est d’ailleurs classique. En fait on s’attends à autre chose quand on lisdu  Brussolo. Certes, il y a des rebondissements, mais ils sont attendus. Ce petit jeu de je t’attrape, tu m’échappes, je te rattrape, un paramètre imprévu fait que… ce schéma est plutôt décevant de la part de cet auteur. Bien sûr, comme c’est lui, ce n’est pas absolument plat, il y a de l’action…
La fin m’a également paru prévisible, et m’a quelque peu déçue.

Note: 8/10

51F0iokEoJL._SX307_BO1,204,203,200_

 

 

L’ombre de Gray Mountain Broché – 25 mars 2015 de John Grisham

L’ouvrage :

Nous sommes en 2008. La carrière de Samantha Kofer dans un grand cabinet d’avocats de Wall Street est sur des rails dorés… Mais la récession frappe soudain. La jeune femme se retrouve du jour au lendemain au bas de l’échelle, limogée, raccompagnée vers la sortie, quasiment jetée dehors par une escorte de vigiles. Samantha a toutefois de la « chance » dans son malheur ; un cadeau de ses supérieurs : si elle accepte de travailler gratuitement pendant un an dans un centre d’aide juridique, elle pourra peut-être réintégrer sa place au cabinet.
En quelques jours, Samantha quitte donc Manhattan pour s’installer à Brady, en Virginie, une bourgade de deux mille deux cents âmes au coeur des Appalaches, un recoin du monde où elle n’aurait jamais pensé mettre les pieds. Mattie Wyatt, une figure éminente de Brady et directrice du centre juridique va lui montrer comment aider « les vrais gens ayant de vrais problèmes ». Pour la première fois dans sa carrière d’avocate, Samantha va préparer un procès, connaître la violence des salles d’audience, se faire réprimander par un juge, recevoir des menaces de la part de gens qui n’apprécient guère qu’une avocate de New York mette son nez dans leurs affaires. Elle va apprendre également que Brady, comme nombre de petites villes, cache de lourds secrets.
Ce nouveau travail va entraîner Samantha dans les eaux troubles et dangereuses de l’exploitation minière, une terra incognita où il n’y a ni lois, ni code du travail, ni respect des biens et des personnes. Deux camps s’opposent. La population s’entre-déchire. La montagne elle-même est en danger, attaquée de toutes parts par les sociétés de charbonnage. La violence est partout. Et, en quelques semaines, Samantha va se retrouver emportée dans un combat judiciaire dont l’issue sera fatale.
Critique:
En effet, difficile de s’intéresser tout au long de cet ouvrage, ni vraiment roman ni vraiment thriller car c’est surtout la dénonciation des agissements des grandes compagnies minières, en l’occurrence ici dans les Appalaches, chaines de montagnes américaines, mais l’on pourrait le situer ailleurs dans le monde, partout où il y a encore des mines , l’histoire raconte le combat d’un homme contre ces sociétés qui traitent leur personnel comme du bétail et les laisse mourir à petit feu sans les soigner ni leur donner un salaire décent… Bien sûr, à un moment de l’histoire, il y a mort d’homme, mais ce n’est pas ce que j’appelerai un thriller, et ce n’était pas ce que je souhaitais lire, le titre est un peu trompeur ! cependant, ce « plaidoyer » reste interessant pour information.
Note : 3/10
51ARaxsS9KL._SX324_BO1,204,203,200_

La grande épopée de Picsou, Tome 6 : La Vallée interdite et autres histoires Belle reliure – 7 octobre 2015 de Don Rosa

L’ouvrage :

Voici déjà l’avant-dernier volume de la réédition des aventures cultes de l’oncle Picsou ! Longtemps réclamée à cor et à cri par les canardophiles, cette intégrale inédite, revue et corrigée par Don Rosa lui-même, a été accueillie unanimement puisqu’elle s’est déjà vendue à plus de 100 000 exemplaires !Prévue en sept volumes et après le très beau succès des deux premiers consacrés à La Jeunesse de Picsou, elle reprend depuis le tome 3 l’ordre chronologique de parution des aventures du canard milliardaire créées par Don Rosa.

Critique :

en sûr, c’est peut-être un des meilleurs tomes de Don Rosa ; ça veut dire que les histoires, l’humour est vraiment abouti, vraiment riche, drôle, amusant, plein d’émotions, en tout cas plus que dans les précédents tomes ; il y a juste la traduction qui pose problème. Fautes d’orthographes. Okay : pas dramatique. Mais le gros problème, c’est la traduction de la Quête du Kalevala ; Don Rosa le dit, il s’est cassé le cul pour produire une prose poétique, quelque chose de bien, qui sonne (accents toniques, pieds…) et résultat on se retrouve avec des bulles pour débiles mentaux, qui sonnent mal, très mal, alors que dans d’autres traductions, par exemple les Trésors de Picsou, hé bien C’EST poétique, c’est bien, c’est fort, c’est vrai : ça sonne juste. Autant la télécharger sur internet si vous pouvez, elle existe et ELLE est bien. Mis à part ce détail un peu casse-couilles, je regrette pas du tout l’achat, loin de là. Et le tome est à vous.

Note: 8/10

61+yQObEKGL._SX353_BO1,204,203,200_.jpg

Le secret interdit Poche – 29 mai 2015 de Bernard Simonay

L’ouvrage :

  Un avion s’écrase dans les Rocheuses, avec plus de cent vingt passagers. Les corps de trois personnes restent introuvables. Or, il leur a été matériellement impossible de quitter l’avion avant l’explosion…
     En Floride, un mystérieux navire semble protégé d’un cyclone exceptionnellement puissant par un étrange halo lumineux. L’écrivain Kevin Kramer monte à bord, et y aperçoit, un court instant, la silhouette d’un homme qui est censé se trouver au même moment à quatre mille kilomètres de là. Intrigué, Kevin décide de rencontrer cet énigmatique personnage.
     Cette démarche insolite va l’entraîner dans une aventure hallucinante qui, peu à peu, va lui apporter une vision différente de l’histoire du monde et lui révéler l’existence d’un complot effrayant à l’échelle de la planète. Un complot dont il est, sans le savoir, une pièce maîtresse.
     Ce récit insolite, où le présent et le passé s’entrecroisent, entraîne le lecteur aux quatre coins du monde, à différentes époques, sur les traces des Templiers, dans les geôles sombres des tribunaux secrets allemands du XIIIème siècle, à la découverte des Antilles en compagnie de saint Brendan, moine explorateur du VIème siècle, dans la Turquie de Soliman le Magnifique. Et vers les sables de l’Egypte antique… Là où se trouve, peut-être, la réponse à tous les mystères, la clé d’un secret fabuleux, remontant à l’aube de l’Humanité.
Critique:
L’Atlantide a t elle existé? Les atlantes étaient ils des demi dieux doués de pouvoirs? La réincarnation existe t elle? Voilà des questions que Bernard Simonay aborde à sa manière dans cet excellent roman fantastique où un écrivain américain et sa compagne française vont vivre des régressions successives qui les amèneront à l’aube de l’humanité!
Attention aux forces du mal qui complotent dans l’ombre!
Un livre fantastique qui évoque les régressions dans le passé et les réincarnations successives de Kévin le romancier et sa compagne Alexandra mais un livre qui surtout nous interroge, si la mort est un passage, que laisserons nous à nos enfants: un monde de chaos? Changeons avant qu’il ne soit trop tard!
Né en 1951, Bernard Simonay est l’auteur de nombreux romans policiers, historiques ou fantastique, c’est ce dernier genre qui est abordé dans « Le secret interdit ». Rappelons que cet auteur prolifique, à l’imagination fertile, a reçu le prix Cosmos 2000 et le prix Julia Verlanger 1987 pour Phénix, Graal et La porte de bronze ont reçu le prix Julia Verlanger 1995.
De nombreuses aventures attendent le héros de ce livre, l’écrivain Kévin Kramer, charmant et audacieux.
Le livre débute par l’ explosion d’un avion causée par une bombe et le sauvetage miraculeux de deux femmes et une fillette dont Sarah Livingstone, une mystérieuse passagère aux yeux extraordinaires et dotée de pouvoirs non moins extraordinaires. Une croix d’Ankh symbole de l’Egypte ancienne pend à son cou.Qui est elle?
Quelques jours plus tard Kévin, confronté à un ouragan sur la côte est de la Floride assiste au manège de Paul Falcon, dont la transe semble supprimer les effets de la tempête.
Parti à la recherche de cet individu ‘hors normes’ Kévin va aller de découvertes en découvertes, d’abord le lien qui unit Katherine et Paul Falcon remonte à des millénaires, ensuite les forces du mal (l’étrange Saint Vaim ou Sainte Vehme) veulent les supprimer, enfin, il va rencontrer Alexandra Delamarre, une jolie française à laquelle on le confronte grace à des courriers signés de la croix d’Ankh.
Leur quête, tour à tour les mènera en Allemagne, en Ecosse,sur les traces des templiers, au Tibet,en Egypte mais à chaque fois leur présent rejoint leur passé commun car par des transes communes, en état de régression, ils vont revivre des épisodes anciens où ils se sont connus et …aimés parfois jusqu’à la phase finale, celle du « Grand secret », de l’origine de notre civilisation à l’aube de l’humanité.
Hereusement, ils sont protégés (ouf!), car ce « Grand secret » bien sûr est ‘diaboliquement’ bien gardé. Et les complots, les rapports d’état, les soldats kamikazes parsèment le récit de rebondissements!
Un livre fantastique qui remonte aux origines de notre civilisation, émet des hypothèses à la limite du plausible et qui nous questionne en fin de récit: Et si c’était vrai?
Note: 8/10
511XVuu7bBL._SX302_BO1,204,203,200_.jpg

Le cycle de Lanmeur (Tome 3-Les rêveurs de l’Irgendwo) Poche – 29 mai 2015 de Christian Léourier

L’ouvrage :

De partout des vaisseaux convergent vers Lanmeur. Si cet afflux est encore contenu dans le territoire contrôlé de l’Enclave, les Mondes Rassemblés ne tarderont plus à contester sa suprématie. C’est dans ce contexte de crise historique que Persval ap Galad est envoyé à la rencontre d’un énigmatique artefact qui erre dans l’espace : dans ses entrailles repose peut-être l’explication de cet univers peuplé d’humanités que Lanmeur réunit depuis des siècles, comme les pièces égarées d’un même puzzle. Un univers dont les lois semblent se modifier avec le temps. Voici le troisième tome de l’intégrale des romans et nouvelles constituant Le cycle de Lanmeur, pièce maîtresse de l’œuvre de Christian Léourier et véritable classique de la science-fiction française. Il comprend, notamment, deux nouvelles inédites. La réédition du cycle a été couronnée par le prix spécial du Grand Prix de l’Imaginaire en 2013.

Critique:

J’ai passé un très bon moment de lecture avec cette troisième intégrale du cycle de Lanmeur qui, à travers deux textes, vient nous en dévoiler plus sur la planète de Lanmeur ainsi que cette idéologie du Rassemblement. L’auteur nous propose ainsi deux intrigues différentes mais pourtant que j’ai trouvé réussies, efficaces et entrainantes, proposant aussi au lecteur de nombreuses réflexions, qu’elle soit métaphysique ou plus contemporaine. Comme souvent on rencontre aussi des planètes et des lieux qui ne manquent pas d’attraits et donnent envie d’en apprendre plus que ce soit aussi bien d’un point de vue social que par des descriptions de planète, magnifique, hostiles et attirantes. Les personnages sont toujours aussi soignés, accrocheurs et denses, malgré peut-être un léger manque de profondeurs sur certains dans le second texte. Au final je regretterai juste pour le premier texte une conclusion un peu rapide et quelques éléments trop prévisibles et pour le second quelques longueurs, mais franchement rien de non plus bloquant tant je me suis retrouvé emporter par ces histoire, bien portés par une plume toujours aussi soignée, fluide et captivante. Il ne me reste plus qu’à lire rapidement la quatrième intégrale.

Note : 7,5/10

516i+YFuXNL._SX301_BO1,204,203,200_