Maigret avec Gérard Depardieu (Acteur), Jade Labeste (Acteur), Patrice Leconte (Réalisateur)

Achat : https://amzn.to/3OstTWn

Maigret enquête sur la mort d’une jeune fille. Rien ne permet de l’identifier, personne ne semble l’avoir connue, ni se souvenir d’elle. Il rencontre une délinquante, qui ressemble étrangement à la victime, et réveille en lui le souvenir d’une autre disparition, plus ancienne et plus intime…

Chronique : C’est un bel hommage à Georges Simenon que nous offre Patrice Leconte en adaptant le roman Maigret et la jeune morte publié pour la première fois en 1954. Ce récit présenté comme l’une des œuvres les plus crépusculaires de l’écrivain avait déjà connu quatre adaptations en téléfilms. Georges Simenon a écrit 75 romans mettant en scène Maigret…j’en ai lu beaucoup et devant le film de Patrice Leconte, j’ai retrouvé toute l’atmosphère des enquêtes du célèbre commissaire… la lumière, tons saturés proches du noir et blanc, les décors, cette France des années 50 , ce Paris lugubre aux lumières blafardes…la reconstitution est soignée, les dialogues sonnent d’époque et Gerard Depardieu incarne Maigret, une présence massive, une silhouette spectrale, mais un Maigret vieillissant, quelque peu désabusé, à qui son médecin interdit la pipe !!! et qui se fait prier pour aller déguster un canard au sang probablement à la Tour d’Argent, en face l’institut médicolégal …l’atmosphère passe de la cruauté étalée dans ces taches de sang maculant cette robe de Maggy Rouff portée par la jeune inconnue retrouvée dans ce square des Batignolles, à la douceur qui anime le vieil inspecteur dans l’attention toute paternelle qu’il offre post mortem à l’inconnue, comme à cette jeune fille un peu perdue, présentant de larges ressemblances d’avec la morte, ( et probablement de la fille du même âge que le couple a perdue) et qu’il prend sous son aile pour la protéger du danger de mal tourner…car le film aborde en lisière, le désir d’émancipation de ces jeunes provinciales montant à Paris et prêtes à tout pour réussir….C’est par son art du détail et de son laconisme, cette subtile économie de mots et d’effets que cette version de Patrice Leconte se distingue….et l’on pouvait penser qu’en plus d’un demi-siècle de bons ou de mauvais projets, Gérard Depardieu nous avait tout donné. A soixante-dix ans passés, l’acteur avait encore rendez-vous avec Maigret. ..Un Maigret nostalgique et bouleversant, littéralement habité par Depardieu. A la fin du film, le commissaire marche de dos, solitaire dans la rue Saint-Vincent. Immense, invincible, si fragile. Et l’on se dit qu’il n’y a qu’une seule différence entre le monde et cet acteur : nul n’a jamais fait le tour de Gérard Depardieu.

Rapport de forme ‏ : ‎ 1.78:1 Classé ‏ : ‎ Tous publics Dimensions du colis ‏ : ‎ 17 x 13.8 x 1.2 cm; 90 grammes Audio description : ‏ : ‎ Français Réalisateur ‏ : ‎ Patrice Leconte Format ‏ : ‎ Couleur, Cinémascope Durée ‏ : ‎ 1 heure et 28 minutes Date de sortie ‏ : ‎ 23 juin 2022 Acteurs ‏ : ‎ Gérard Depardieu, Jade Labeste, Mélanie Bernier, Aurore Clément, Bertrand Poncet Doublé : ‏ : ‎ Français Langue ‏ : ‎ Français (DTS-HD 5.1) Studio  ‏ : ‎ M6 Vidéo

Au lit, petit dragon ! de Rhiannon Fielding (Auteur), Chris Chatterton (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3n3shqm

Dix, neuf, huit minutes avant d’aller au lit ! Ce soir, Flamme et Flammèche n’ont pas l’intention d’aller se coucher… Nos deux petits dragons comptent bien sillonner le ciel en quête d’aventure et profiter de chaque minute avant de s’endormir !

Chronique : Dix minutes au lit est l’un de mes livres préférés et Petit Dragon est l’un des meilleurs. Le dragon est si mignon, avec de superbes illustrations – l’un des principaux arguments de vente de cette série – et j’ai également adoré l’histoire.

Je ne pense pas que la narration soit aussi chaleureuse que celle de certains autres livres, mais il s’agit tout de même d’un excellent ajout à la série.

Ces vilains enfants partent chacun à l’aventure avant d’aller se coucher, faisant tout ce qu’ils peuvent pour étirer leur heure de coucher, mais le sommeil les rattrape tous.
Chaque livre est un compte à rebours de 10 minutes avant l’heure du coucher, débordant de magie et de mignonnerie. C’est une belle série de livres pour les enfants de tous âges.

Éditeur ‏ : ‎ Grund; Illustrated édition (5 mai 2022) Langue ‏ : ‎ Français Relié ‏ : ‎ 32 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2324030012 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2324030017

365 jours sur Netflix : une date pour la fin de la franchise érotique sulfureuse

Le troisième et dernier volet de la franchise érotique 365 Dni a une date de sortie pour cet été. À vos agendas !

L’été sera chaud (et drôle) sur Netflix ! Le troisième et dernier volet de la franchise érotique sulfureuse 365 Dni débarque bientôt sur la plateforme. C’est ce qu’a officiellement annoncé le géant américain sur son site officiel Tudum.

Après un premier volet problématique, qui avait cartonné en 2020, sa suite 365 jours au lendemain, beaucoup plus ridicule, s’était elle aussi rapidement hissé dans le Top 10 de la plateforme et avait été moquée pour ses nombreuses scènes de sexe et surtout une scène de golf « sensuelle » hilarante.

Alors même si cette franchise érotique adaptée de la série littéraire polonaise de Blanka Lipińska relève de l’expérience gênante et risible, on ne peut s’empêcher d’être curieux de voir ce que 365 Dni 3 va nous réserver. Netflix a annoncé que ce dernier volet sera disponible sur la plateforme le 19 août prochain. En anglais, le film est intitulé The Next 365 Days, à savoir les 365 prochains jours.

Ce troisième film, toujours réalisé par Barbara Białowąs et Tomasz Mandes, devrait donc suivre l’intrigue du dernier livre de la trilogie et même si on peut s’attendre à pouffer de rire, il faut aussi craindre le pire car « l’histoire d’amour » toxique entre Laura (Anna-Maria Sieklucka) et Massimo (Michele Morrone) sombre dans la violence dans les bouquins.

Reste à savoir si le film Netflix va suivre entièrement cette direction et si l’équipe va se risquer encore à faire face à des polémiques ou des moqueries de la part d’un public mi-fasciné, mi-dégoûté. Rendez-vous en été pour découvrir ce troisième volet, Les 365 prochains jours.

Uncharted avec Tom Holland (II) (Acteur), Mark Wahlberg (Acteur), Ruben Fleischer (Réalisateur)

Achat : https://amzn.to/3n0lXjn

Disponible dès maintenant en VOD à l’achat et dès le 22 juin en VOD location

Nathan « Nate » Drake, voleur astucieux et intrépide, est recruté par le chasseur de trésors chevronné Victor « Sully » Sullivan pour retrouver la fortune de Ferdinand Magellan, disparue il y a 500 ans.

Chronique : Uncharted voulait sauter sur le grand écran depuis 2008, un an après être devenu un jeu vidéo à succès sur Playstation 3. Depuis lors, il y a eu des tonnes de réécritures, d’annulations et de faux départs, jusqu’à ce que tout tombe sur le réalisateur de Zombieland, Rueben Fleischer, avec Mark Wahlberg et Tom Holland de Spider-Man dans les rôles principaux. Le résultat est un film d’action très fade qui est rarement amusant, à l’exception des moments où Holland et Wahlberg conversent comme le font les frères d’armes. En dehors de cela, les séquences d’action sont peu inspirées, paresseuses et tout simplement sans intérêt. Entre ces deux aventures, il y a l’histoire d’un jeune homme, Nathan Drake (Holland), à qui l’ami de son frère aîné disparu, Sully (Wahlberg), demande de partir en mission à travers le monde pour retrouver un trésor de pirates.

Bien sûr, ils ne sont pas les seuls à connaître ce trésor ou à le rechercher. Plusieurs autres assassins et milliardaires, dont le fantastique Antonio Banderas, sont sur la piste. Ceci étant dit, le film fait plutôt trop d’embardées sur ses personnages qui se trahissent un instant puis l’instant d’après, redeviennent amis, puis à nouveau ennemis. Cet élément se produit beaucoup trop souvent dans le film et n’a aucun sens à chaque fois, si ce n’est le fait que les personnages prononcent des phrases comme « c’est le métier, ne faites confiance à personne ». Le jeu vidéo Uncharted a une tonne d’histoire et de contexte, il serait donc difficile de tout mettre dans un seul film, mais le studio espère vraiment que ce film sera une franchise, comme en témoignent les deux séquences du générique de fin.

Uncharted est le premier grand film d’action avant l’été, mais le problème est qu’il s’amuse rarement avec lui-même. Au lieu de cela, il préfère faire des clins d’œil à des films comme Les Goonies ou Indiana Jones de manière constante, et pas de manière amusante. Le film fonctionne bien lorsqu’il est simple, notamment lorsque Drake et Sully utilisent leurs charmes à la Ocean’s 11 pour voler les gens et éviter d’être capturés. Ces séquences sont filmées de manière exquise et jouées avec les dialogues pleins d’esprit des deux acteurs. Mais dès que des bateaux pirates sont transportés par hélicoptère dans une poursuite en plein ciel, toute logique et tout plaisir passent à la trappe. Rien de tout cela n’a de sens, un peu comme dans un film Fast and Furious. Mais dans un film Fast and Furious, tout le monde participe à la blague. Ce n’est pas le cas ici. Peut-être que dans une future suite, la franchise Uncharted deviendra le Fast and Furious des aventures de trésors tropicaux.

Rapport de forme ‏ : ‎ 1.78:1 Classé ‏ : ‎ Tous publics Dimensions du colis ‏ : ‎ 17.3 x 13.7 x 1.4 cm; 80 grammes Réalisateur ‏ : ‎ Ruben Fleischer Durée ‏ : ‎ 1 heure et 56 minutes Date de sortie ‏ : ‎ 22 juin 2022 Acteurs ‏ : ‎ Tom Holland (II), Mark Wahlberg, Antonio Banderas, Sophia Ali, Tati Gabrielle Doublé : ‏ : ‎ Anglais, Espagnol, Français, Turc Sous-titres : ‏ : ‎ Néerlandais, Norvégien, Arabe, Espagnol, Français, Hébreu, Portugais Langue ‏ : ‎ Turc (Dolby Digital 5.1), Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1), Espagnol (DTS-HD 5.1) Studio  ‏ : ‎ Sony Pictures ASIN ‏ : ‎ B09SKQMJMQ Pays d’origine ‏ : ‎ France

Lilou la licorne – À la recherche de l’arc-en-ciel de Lilou Macé (Auteur), Marie-Rose Boisson (Illustrations)

Achat : https://amzn.to/3zJ5Q1j

Lilou est une petite licorne gracieuse et pleine d’énergie. Ce matin, à sa grande surprise, elle ne trouve pas son arc-en-ciel. Elle ne sait pas où il n’est, ni pourquoi il n’est plus dans le ciel. Et si cette quête pouvait l’aider à découvrir la joie infinie qu’elle a en elle ?

Chronique : Illustrations : J’ai beaucoup apprécié les couleurs vives utilisées dans ce livre ; la palette est un mélange saisissant de violets, de verts et de bleus. Les lignes étaient également douces et courbes, ce qui a permis à l’histoire de progresser sans inquiétude avec des lignes courbes et les rimes ludiques rappellent au lecteur que tout s’arrangera à la fin.

Les mots : Cette histoire nous parle du changement, de la diversité et parvient à en faire une histoire avec un texte qui est comme une douce ritournelle, où le lecteur peut compléter le refrain qui s’allonge à chaque double page Lilou Macé y ajoute une douceur et une vraie force dans le texte qu’on est bercé par l’histoire.

Ce livre ne m’a pas déçu. LILOU MACÉ &Marie-Rose BOISSON abordent avec brio des sujets importants dans ce livre et, avec les illustrations expressives et adorables, c’est un livre formidable, écrit avec un texte rythmé et optimiste, qui se lit à voix haute et qui est également une lecture importante sur les angoisses et le bien-être mental des jeunes.

Éditeur ‏ : ‎ Grund (9 juin 2022) Langue ‏ : ‎ Français Relié ‏ : ‎ 24 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2324030829 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2324030826

Fils du Néant – Tome 2 de Adam Silvera

Achat : https://amzn.to/3bbU9pH

Au lendemain de leur victoire contre les Verseurs de sang, les jumeaux Emil et Brighton Rey pensent avoir accompli leur destinée. Mais le sang de la Faucheuse que Brighton a bu le tue à petit feu.

Chronique : Ce livre commence immédiatement là où Fils de l’infini s’est terminé, donc si vous avez besoin de relire les derniers chapitres comme je l’ai fait, vous êtes prévenus. Il y a tellement de choses que j’ai appréciées dans ce livre. En fait, j’ai tout apprécié. Ecoutez, j’aime m’endormir à 22 heures, 11 heures si je me sens sauvage, mais je suis restée debout jusqu’à 1 heure du matin à lire ce livre parce que je ne pouvais pas le poser. Je devais savoir ce qui se passait, je voulais savoir ce qui se passait. Je ressentais toutes les émotions et j’adorais ça. Tout d’abord, j’ai aimé l’histoire. J’ai aimé la direction qu’Adam lui a donnée. Il y avait tellement d’aspects différents. Il y avait de l’action. C’était plein de romance. C’était plein de développement de personnages. C’était passionnant. À certains moments de ma lecture, je me disais :  » Bon sang, ce livre est passionnant « . Mais j’ai aussi beaucoup aimé les moments calmes du livre. J’ai adoré le moment où la bande était au Sanctuaire de la Nouvelle Braise, c’était tellement intéressant. J’ai aussi aimé les personnages, tout ce qui s’est passé dans Fils de l’infini ils ont grandi et appris et c’est vraiment intéressant à lire. J’ai eu l’impression qu’ils sont tous devenus plus complexes et plus sympathiques. J’ai aimé chaque point de vue, je veux dire que je ne suis pas d’accord avec tout ce que fait Brighton, non, mais c’est un excellent choix de la part d’Adam et cela le rend vraiment intriguant. Mais j’ai aimé Emil, Ness et Maribelle. Je me souviens qu’à un moment donné, j’ai dit que Ness avait tout mon coeur. Mais mes sentiments sont investis dans chacun d’eux. J’ai hâte de lire la suite de leur histoire et je veux faire partie de la bande. Spoiler : C’était ton avertissement ok ! Les romances, je les ai adorées. Brighton et Prudencia, j’ai aimé leur appréhension face à leurs sentiments l’un pour l’autre et j’ai hâte de voir où cela va mener. J’ai aussi apprécié leur positivité sexuelle. Mais vous savez ce que nous, les gays, attendions, c’était les retrouvailles entre Emil et Ness. Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’était le triangle amoureux et ce à quoi je ne m’attendais VRAIMENT pas, c’est à quel point j’étais dedans. J’aime comment les différents gars font ressortir les différentes facettes d’Emil. Je veux dire, je pense que Ness est le but final mais je suis excitée de voir ce qui va se passer. Dans le premier livre, nous avions beaucoup de magie et beaucoup à apprendre, mais je pense que dans ce livre, il a été atténué et cela fonctionne pour le mieux. C’est plus compact et plus accessible. Je sais que cela va paraître étrange mais il s’est aussi développé d’une manière que j’ai aimée. Je ne veux pas dire comment, je veux que vous soyez surpris. Mais c’était tellement excitant. J’ai vraiment aimé l’écriture de Fils du neant Il est difficile de lire à partir de quatre points de vue différents, mais je n’ai jamais confondu qui je lisais. J’ai adoré la façon dont le monde moderne et les médias sociaux ont été intégrés. De plus, les scènes d’action étaient épiques. Elles étaient palpitantes. Je veux dire, le combat dans les airs sur le dos des Phénix était cinématographique. Je pouvais le voir si clairement dans ma tête. Comme le reste du livre, c’était d’un niveau supérieur. On parle de la fin ? Vous savez que j’en ai envie. Je n’arrive pas à croire que ça se soit terminé comme ça. C’était génial. Ne t’inquiète pas, pas de spoilers. Mais Adam a si bien construit la relation entre Emil et Brighton, que la fin est épique et déchirante. Aussi, Maribelle, j’ai des questions. J’ai besoin de réponses. Donc maintenant, je suppose qu’il n’y a plus qu’à s’asseoir et attendre le livre 3…

Éditeur ‏ : ‎ Robert Laffont (16 juin 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 541 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 222124754X ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2221247549

NOA de Marc Levy

achat : https://amzn.to/3xDI6ZN

De Londres à Kyïv, de Vilnius à Rome, un roman d’aventures et d’espionnage au suspense trépidant, une histoire qui interpelle et invite à réfléchir sur le monde qui nous entoure.

Chronique : Des vies sont en danger.Une reporter d’investigation va s’infiltrer en terrain ennemi.Le temps est compté.Le Groupe 9, plus uni que jamais, repart en mission.L’avenir de tout un peuple est en jeu. de Londres à Kyïv, de Vilnius à Rome, un roman d’aventures et d’espionnage au suspense trépidant, une histoire qui interpelle et invite à réfléchir sur le monde qui nous entoure.
« Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé… Oh, et puis merde » voici comment débute Noa, troisième tome de la série 9. Ce roman, je l’attendais avec impatience, j’en attendais beaucoup et je ne suis nullement déçue. Cette trilogie marque un tournant dans nos habitudes auquel Marc Levy a habitué ses lecteurs. Avec Noa, nous retrouvons notre belle équipe d’hackers qui cette fois, tentent gros : la dictature en Biélorussie. Faisant ouvertement référence à Poutine, Noa est mon préféré de la trilogie. Cette enquête est beaucoup plus stressante et fait monter l’adrénaline des différents personnages. Noa, c’est un roman d’actualité qui affirme par la même occasion la facilité de l’auteur à se renouveler. J’ai aimé le fait que Janice soit mise en avant. On la découvre différemment, ouvrant la porte de ses forces, mais aussi de ses faiblesses. Entre technologie et espionnage, l’enquête a porté ma lecture sans essoufflement. Entre réalité et fiction, Marc Levy ne nous laisse pas en reste de sa petite touche d’amour et d’humour qui a fait son succès. Noa, c’est un retour et un final excellent, menant de front une intrigue parfaitement ficelée, preuve d’un travail titanesque de la part de l’auteur. L’immersion auprès des 9 est d’un grand réalisme. Noa, c’est un compte à rebours explosif pour lequel j’avais hâte d’en connaître le dénouement, mais que je suis triste de quitter.

Éditeur ‏ : ‎ Robert Laffont/Versilio (17 mai 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 367 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2221243595 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2221243596

Bayuk de Justine Niogret

Achat : https://amzn.to/3zJ5iIN

Une malédiction au cœur du plus sombre des bayous…

On raconte que c’est arrivé un soir sans Lune, au village de Coq-Fondu, dans l’endroit le plus reculé du bayou. Qu’une jeune fille a été maudite pour les crimes de sa mère, la pirate la plus redoutée des mers, qu’elle n’a jamais connue. Où qu’elle aille, les esprits iront aussi, la traquant sans merci.

Chronique : C’est une histoire vraiment originale, autant pour son univers, pour ses personnages, que pour son style. Il y a un aspect étrange à ce récit qui ne m’a pas lâché, un sentiment difficile à définir durant toute ma lecture, mais je ne le vois pas comme du négatif. Cette histoire m’a surtout amené en terrain inconnu, empli d’étrange, de fantômes de toutes sortes et de toutes formes.
Toma, Boone et Roi-Crocodile sont les pièces maîtresses de ce roman. Mais pas que. C’est leur histoire sans l’être. C’est l’histoire de leurs fantômes, des nôtres, d’une malédiction, au coeur du bayou, puis sur l’océan. Toma est la fille d’une pirate sanguinaire, l’Ecarlate, et elle va être maudite pour les crimes de sa mère. Pour survivre, elle part avec ses deux amis à la recherche d’une épave, mais rien ne sera facile durant leur voyage.
L’ambiance est un point primordial. Une atmosphère étouffante, spongieuse, difficile à respirer parfois. Comme celle du bayou. On s’enlise un peu, s’en défait, puis on prend l’air marin. On découvre les pirates, leurs codes, leur façon de vivre. L’autrice ne nous épargne rien, ni le sel, ni le sang, ni le goût des tortues de mer, tout passe sur notre langue.
Sur fond de légendes vaudous, de folklore des marais poisseux, l’autrice nous entraîne dans une histoire hors du commun, qui laisse un goût mi amer mi salé en bouche. C’est une histoire qui apporte des réflexions d’une étonnante profondeur. D’une philosophie pure et bafouée par les hommes. Elle nous guide, à travers ses personnages marquants, haut en couleurs, dans les tréfonds des âmes humaines. Mortes, vivantes, qui respirent encore ou qui vivent ailleurs. Je ne sais pas réellement quel sentiment poser sur cette histoire. J’ai passé un excellent moment, ça se lit vite, bien, ça interroge, ça gratte des choses, ça nous laisse tout sauf indifférent.
C’est de ces histoires qui laissent une trace, mais qu’il me faudra digérer pour savoir si j’ai adoré ou pas, ou un mélange.

  • ASIN ‏ : ‎ B09PZV9Z8L
  • Éditeur ‏ : ‎ 404 Editions (25 mai 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 299 pages
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 979-1032405659

Méfiez-vous des anges de Olivier Bal

Achat : https://amzn.to/3O7K0ZD

Sur les collines de Californie se dresse L’Enceinte, une communauté spirituelle en apparence parfaite. Paul Green, ancien journaliste cabossé par la vie, est persuadé que la jeune femme qu’il recherche est enfermée entre ces murs.

Chronique : Welcome to Los Angeles, la ville aux façades bling-bling où les faux semblants sont bien camouflés, où le taux de criminalité excelle ! C’est le monde en Technicolor…. Où la couleur rouge prédomine pour Sarah Shelley & Riley son co-equipier : un corps a été retrouvé, impossible à identifier tant il a été meurtri, la pulpe des doigts ayant été retirée.

En parallèle, Paul a quitté le vert de sa forêt pour se retrouver toujours aussi écorché dans l’âme mais aussi très dévoué à l’autre : il recherche des personnes portées disparues à Los Angeles.

Les deux histoires vont évidemment se rejoindre avec comme dénominateur commun une communauté dite spirituelle permettant à chacun de retrouver sa lumière intérieure, La Voie. Les Marcheurs, Les Purs, ils sont tous en quête d’un Guide pour leur montrer la voie dans un endoctrinement quasi infaillible.
Et puis dans tout ça s’entremêlera aussi La Sombra, une Mafia locale.
Le bien & le mal, en constante dichotomie.

Paul Green se livre un peu plus dans ce thriller haletant où le sujet de la communauté / secte est parfaitement dessiné par Olivier Bal. Comme toujours il nous entraîne dans un tourbillon où le serpent nous enserre un peu plus à chaque page pour une fin détonante

Éditeur ‏ : ‎ XO (28 avril 2022) Langue ‏ : ‎ Français Broché ‏ : ‎ 462 pages ISBN-10 ‏ : ‎ 2374483924 ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2374483924

L’Eclatante revanche de Susan Boyer de Sophie Endelys

Achat : https://amzn.to/3Qw9PUV

Au fil d’une enquête sur le passé d’une femme énigmatique, disparue à l’âge de dix-huit ans en même temps qu’un collier de grande valeur, se déroule une machination épatante de virtuosité.

Chronique : Le plaisir de lire et de sourire. On retrouve ici, une écriture alerte et légère pour raconter le cheminement d’une femme – trompée et humiliée – qui décide de prendre son destin en main. La célèbre escroquerie du collier de la reine va lui servir de trame de fond. Voici un puzzle, agréable et attachant, bien ficelé, aussi rocambolesque que l’affaire du collier, et qui offre au lecteur les réjouissances d’une vengeance méritée. On passe un bon moment devant le ridicule de gens délicieusement bernés. Inutile d’y rechercher l’action, le suspens ou un thriller, l’intrigue est en diamants et pacotilles.

  • Éditeur ‏ : ‎ Presses de la Cité (2 juin 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 300 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2258197848